WHALEPOWER

WhalePower Corporation is a Canadian company established in Toronto in 2005 to create energy efficient rotating devices for a myriad of different applications. WhalePower Corporation has patented and developed Tubercle Technology, applying it first to a small turbine and then to large scale HVLS fans.

WhalePower has since developed for clients a new kind of cooling tower fan, a diesel engine cooling fan, a new fan small enough to cool computer graphic cards which is better than the best available on the market. WhalePower currently licenses the right to use tubercles on rotating devices to others who wish to test, develop, manufacture and sell such machines. Many uses, from marine thrusters to low flow hydro generation, to pumps, compressors, and mixers, await exploitation.

 


Videos :


Releases :

ENERGIE DE LA MER / WhalePower confirme le gain de 20% apporté par son procédé.

CLEANTECH REPUBLIC / 06 MAR 2019 / Des pales en forme de nageoire de baleine pour doper la performance d’une éolienne

LES ECHOS / 03 JUIN 2019 / Biomimétisme : les pales d’éoliennes imitent les nageoires des baleines à bosse

ASK NATURE / 01 OCT 2016 /  Tubercle Technology blades


Site web


Contact :

PROPHESEE

REVEALS THE INVISIBLE

With the world’s most advanced neuromorphic vision systems, inspired by human vision and built on the foundation of neuromorphic engineering.

PROPHESEE is the revolutionary system that gives Metavision to machines, revealing what was previously invisible to them.

Prophesee is the inventor of the world’s most advanced neuromorphic vision systems.

Inspired by human vision, Prophesee’s technology  uses a patented sensor design and AI algorithms  that mimic the eye and brain to reveal what was invisible until now using standard frame-based technology.

Prophesee’s machine vision systems open new potential in areas such as autonomous vehicles, industrial automation, IoT, security and surveillance, and AR/VR. One early application was in medical devices that restore vision to the blind.

Prophesee’s technology is fundamentally different from the traditional image sensors – it introduces a paradigm shift in computer visionevent-based vision.


Intervention de Guillaume Butin à Biomim’expo 2019 :


La planche Biomim’review :


Other releases :

BFM Business 26 FEV 2020 : Sony entre au capital du français Prophesee pour aller plus loin dans la vision artificielle

Techniques de l’ingénieur 18 MAR 2020 : Prophesee met au point des capteurs de vision neuromorphique

Les Echos Entrepreneurs 28 OCT 2019 : Prophesee sécurise 25 millions d’euros et déploie ses capteurs dans l’industrie

La Tribune 28 OCT 2019 : La deeptech Prophesee lève 25 millions d’euros pour donner la vue aux aveugles et aux machines

Le Figaro 28 OCT 2019 : Prophesee lève 25 millions et affiche de nouvelles ambitions

VB 28 OCT 2019 : Prophesee raises $28 million for machine vision sensors that mimic the human eye


Site web


Contact :

Guillaume Butin | Marketing Communications Director

gbutin@prophesee.ai | +33 (0) 6 63 87 26 39

 

INSTITUT DES SCIENCES DU MOUVEMENT

L’Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7287), associant Aix-Marseille Université et le CNRS au travers de l’Institut des Sciences Biologiques (INSB), Institut de rattachement principal et de trois instituts secondaires : l’Institut des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes (INSIS); l’Institut des Sciences Informatiques et de leurs Interactions (INS2I) et l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (INSHS).

L’institut est situé sur pluseiurs sites d’Aix-Marseille Université, le campus de Luminy, l’Hopital Sainte-Marguerite, l’Hopital de la Timone, et le site de l’IUT d’Aix-en-Provence

THEMATIQUES DE RECHERCHE

Les thèmes de recherche de l’Institut portent sur les déterminants mécaniques, physiologiques, neurologiques, psychologiques et sociologiques de la motricité des êtres vivants, l’Homme en particulier.

Le projet de l’Institut est de développer l’interdisciplinarité pour l’étude du Mouvement, afin de travailler aux frontières des champs disciplinaires.


Equipes de recherche :


Intervention de Stéphane Viollet et Antoine Wystrach à Biomim’expo 2019 pour présenter le robot AntBot :


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2019 :


Sources / contacts :

UMR 7287 CNRS & Aix-Marseille Université
Faculté des Sciences du Sport, CP 910
163, av. de Luminy F-13288 Marseille cedex 09 (FRANCE)
Téléphone : +33 (0)491 17 22 55
Télécopie : +33 (0)491 17 22 52
Courriel : ism-com@univ-amu.fr


 


Site web

CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COGNITION ANIMALE

Le Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA) fait partie du Centre de Biologie Intégrative de Toulouse (CBI Toulouse), fédération de recherche qui regroupe cinq laboratoires toulousains. Il a deux tutelles qui sont le CNRS et l’université Toulouse III – Paul Sabatier.

Le CRCA a pour objectif principal l’étude pluridisciplinaire et comparée des processus cognitifs chez divers modèles animaux allant des invertébrés aux vertébrés.

  • Au niveau de l’individu, nous nous intéressons aux processus perceptifs, à l’attention sélective, et à l’apprentissage et la mémorisation d’indices ponctuels et de l’espace. La compréhension de ces processus nécessite la mise en oeuvre d’études pluridisciplinaires relevant d’approches diverses comme l’éthologie, la psychologie expérimentale, la neuroéthologie, la neurobiologie, la biologie moléculaire et la modélisation. Dans ce cadre, l’étude du cerveau animal et de sa plasticité est une priorité de notre unité.
  • Au niveau des sociétés ou des espèces vivant en groupe, nous nous intéressons aux règles comportementales permettant la coordination d’activités au sein des groupes, d’où peuvent émerger, par des processus d’auto-organisation, des comportements collectifs complexes. Nous étudions ainsi la cognition distribuée reposant sur les interactions et la transmission directe ou indirecte des informations entre individus. Dans ce cadre, des approches d’éthologie, de modélisation, de physique et robotique sont employées.

Equipes de recherche :

Comportement collectif (CAB) Responsable : Vincent Fourcassié

Plasticité dépendante de l’expérience chez l’insecte (EXPLAIN) Responsables : Martin Giurfa et Jean-Marc Devaud


Sources / contacts :

Centre de Recherches sur la Cognition Animale (UMR 5169) – Centre de Biologie Intégrative
CNRS – Université Paul Sabatier – Bât 4R3
710, cours Rosalind Franklin
118, route de Narbonne
31062 Toulouse cedex 09
France

Téléphone (secrétariat, Mme C. Renault) : +33 5 61 55 67 31


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2019 :


Site web

ANTBOT – géolocalisation sans GPS

Elle s’appelle Cataglyphis et elle est géniale. C’est une fourmi du désert, une navigatrice qui se déplace sans GPS, grâce à une boussole céleste car elle est capable de « lire » la lumière !

Des chercheurs ont décrypté son secret et s’en sont même bio-inspirés pour développer le robot « AntBot », une révolution pour les stratégies de navigation de demain.

Découvrez cette histoire fantastique inspirée du vivant avec Stéphane Viollet, Directeur de Recherche au CNRS, Institut des Sciences du Mouvement (ISM-UMR7287) Aix Marseille Université, et Antoine Wystrach, Chargé de Recherche au CNRS, Centre de recherche sur la cognition animale à Toulouse (CNRS Université Paul Sabatier Toulouse III), racontée à Biomim’expo 2019.


Autres videos :


Sources / contacts :

Chercheur CNRS l Stéphane Viollet // T +33 4 91 82 83 68 // +33 6 34 14 15 94 // stephane.viollet@univamu.fr
Presse CNRS l Priscilla Dacher // T +33 1 44 96 46 06 // priscilla.dacher@cnrs.fr


Other releases :

Le communiqué du CNRS : Le premier robot à pattes qui se déplace sans GPS

Science Robotics : AntBot: A six-legged walking robot able to home like desert ants in outdoor environments

Futura Sciences : Voici Antbot, un robot inspiré des fourmis et qui se déplace sans GPS

Techniques de l’ingénieur : AntBot : un robot qui s’oriente comme une fourmi – Applications à la navigation à vue sans GPS ni magnétomètre

Rfi : AntBot, robot fourmi sans GPS

Le Monde : AntBot, un robot autonome inspiré par des fourmis du désert

 

IN SITU ARCHITECTURE & IN SITU LAB

IN SITU ARCHITECTURE est un cabinet d’architecture tenu par 2 architectes DPLG associés Nicolas Vernoux-Thélot et Jérôme Lanici. Le cabinet travaille sur des programmes très variés : logement, hôtellerie, bureaux, équipement, principalement en France et ponctuellement à l’étranger.

IN SITU ARCHITECTURE est lauréat du Prix grand public de l’architecture en 2010 et lauréat en 2016 du prix européen 40 architectes moins de 40 ans. IN SITU travaille en étroite collaboration avec le laboratoire RDP, Reproduction et Développement des Plantes qui est un des laboratoires de biologie de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, CNRS. RDP est un des leaders mondiaux en analyse interdisciplinaire du développement des plantes.

IN SITU ARCHITECTURE est lauréat en 2016 du prix européen 40 under 40 architects. Son projet d’église de Nianing est lauréat des prix internationaux Architecture Masterprize 2019, Global Architecture and Design Award 2019 et nominée aux Green Solution Award, Carré d’Or et le grand prix AFEX monde en 2020.

IN SITU LAB est un bureau d’études techniques et de recherche dirigé par 2 associés Nicolas Vernoux-Thélot architecte DPLG et Teva Vernoux Docteur en biologie végétale. IN SITU LAB dispose d’une expertise dans les domaines de :

  • la conception de nouveaux matériaux, dispositifs passifs et systèmes constructifs à très faible empreinte environnementale
  • la conception de méthodes biomimétiques et outils logiciels d’aide à la conception de formes de bâtiments passifs et bas carbone ;
  • et plus globalement, la conception architecturale et urbaine durable (résilience, autosuffisance, lumière naturelle, bioclimatisme, biomimétisme, recyclage…)

IN SITU LAB est une filiale d’IN SITU ARCHITECTURE


Quelques extraits video


Retrouvez les frères Vernoux en tandem sur ce podcast :

ARCHITECTURE BIOMIMÉTIQUE : LE NOUVEAU SOUFFLE DU BÂTIMENT

Pour ce nouvel épisode : biomimétisme & architecture. Ou quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intégrer à leur environnement.  

Deux frères, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour développer des solutions de construction et de rénovation des bâtiments moins énergivores et directement inspirés de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimétisme peut faire entrer l’architecture dans l’ère de la transition écologique et énergétique.

A écouter sans modération ici


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2021 :


Les planches de la Biomim’Galerie consacrées aux travaux de recherche IN SITU Architecture :


Actualité : l’église de Nianing reconnue et nominée :

  • Les Prix :

AFEX / Mars 2020 / L’édifice est sélectionné comme finaliste du Grand Prix AFEX monde

International Design Award / Janvier 2020 / Mention honorable décernée à l’église de Nianing.

ARCHITECTURE MASTERPRIZE / Septembre 2019 / L’église de Nianing est lauréate : CHURCH NIANING – Winner in Architectural Design / Misc. Architecture

Global Award and Design Award / Août 2019 / L’église de Nianing est lauréate : First Award | Category: Cultural (Built)

Faith & Form / Juillet 2019 / Le journal américain décerne à l’église de Nianing le prix d’excellence 2019 : 2019 International Awards Program for Religious Art & Architecture

  • La Presse en parle :

LE MONITEUR / Mars 2020 / Le journal annonce les 10 nominés du Grand Prix AFEX monde et débute son classement par l’église de Nianing : Grand Prix Afex 2020 : les 10 opérations nommées

JOURNAL DU CNRS / Janvier 2020 / Article sur le travail d’IN SITU et RDP, notamment  illustré par l’église de Nianing : Quand l’architecture imite la nature

ECOLOGIK / Janvier 2020 / Le magazine publie une pleine page sur l’église de Nianing : Une église en forme de coquillage par In Situ Architecture

LE MONDE / Décembre 2019 / Mise à l’honneur de l’église de Nianing dans un grand article de 3 pages sur le biomimétisme : Comment construire des villes durables en s’inspirant de la nature

LE MONITEUR / Octobre 2019 / Une pleine page sur l’église de Nianing : Sénégal – Une église inspirée du vivant

CONSTRUCTION 21 / Septembre 2019 / Mention spéciale à l’église de Nianing et article sur la ventilation passive en climat chaud : Le contexte de l’église de Nianing

POUR LA SCIENCE / mai-juin 2019 / Double page sur l’église de Nianing et son principe de ventilation passive bio-inspirée de la termitière sénégalaise. La démarche biomimétique et le partenariat entre IN SITU ARCHITECTURE et le laboratoire RDP est mis à l’honneur : Église, termites et coquillages


Le programme de recherche :

UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE: un partenariat unique entre un cabinet d’architecture, un laboratoire de biologie qui rassemble de façon transversale architectes, biologistes, ingénieurs et chercheurs.

S’INSPIRER DE LA NATURE POUR UNE ARCHITECTURE ET UN URBANISME BIOMIMÉTIQUE

Les plantes sont notre source d’inspiration principale. Leur analyse nous permet de comprendre et reproduire les mécanismes sous-jacents de la biodiversité en termes de résilience écologique, robustesse, productivité, efficacité énergétique, stabilité, auto-organisation, communication intrapopulationnelle, etc.

Selon les climats et leur emplacements géographique, les bâtiments sont conçus selon des formes adaptées aux stimulus environnementaux : l’ensoleillement, la lumière, le vent, la température, l’hygrométrie, etc.

Les mises en œuvres sont pensées dans le sens d’un refus du gaspillage et selon des technologies simples et économiques avec comme objectif l’efficacité énergétique optimale et durable.

A l’instar des végétaux, nous concevons une architecture biomimétique comme un système qui optimise sa forme et son habitabilité en réaction aux contraintes géoclimatiques.

ETUDE DE CAS : une architecture bio-inspirée par la phyllotaxie des plantes :

L’implantation des bâtiments et leur orientation reprennent le même principe d’organisation que ceux des plantes. A l’instar des feuilles, les appartements bénéficient tous d’un ensoleillement direct. Cette disposition a été calculée par un algorithme biomimétique qui permet d’optimiser la densité du bâti et les apports solaires.

Le bénéfice est double, il permet de réduire les consommations énergétiques en utilisant l’énergie passive du soleil et d’augmenter la bonne santé des usagers en régulant leur biorythme.

OUTILS INNOVANTS :

  • Modélisation de systèmes biologiques
  • Transfert vers un modèle architectural, urbain ou territorial
  • Conception paramétrique bioclimatique
  • Algorithme génératif 3D
  • Mesure d’impact environnemental 3D
  • Simulation énergétique 3D

Site Web


Contact:

Nicolas Vernoux-Thélot, fondateur

contact@insitu-architecture.net


à propos du Biomim’City Lab :

Le Biomim’City Lab est un groupe de travail et de prospective animé par un collège d’experts visant à promouvoir et intensifier les approches collaboratives innovantes appliquant les principes et méthodologies du biomimétisme, au service de la réinvention de villes vertueuses, régénératives et résilientes, inspirées et pensées par et pour le vivant.

Une initiative collective dont les membres fondateurs sont : ICADE, CEEBIOS, ELAN, RENAULT, EIFFAGE, NOBATEK INEF4, BECHU ET ASSOCIES, IN SITU ARCHITECTURE, TANGRAM ARCHITECTES, NEWCORP CONSEIL.


La présentation


Le manifeste


EEL ENERGY

L’hydrolienne EEL, la conversion d’énergie par membrane ondulante.

  • La membrane EEL Energy optimise le transfert d’énergie par couplage fluide/structure. Cela induit une ondulation de la membrane.
  • La membrane ondule sous la pression du fluide en mouvement. On transforme ces déformations périodiques de la structure en électricité via un système électromécanique.
  • L’énergie est convertie tout le long de la membrane.
  • Une boucle de pilotage permet d’optimiser la captation d’energie en fonction du courant incident.
  • La technologie est brevetée au niveau international.
L’intervention de EEL Energy avec le 3DEXPERIENCELab et Techniques de l’Ingénieur lors de la Biomim’expo digital week 2020
L’intervention de EEL Energy et ses partenaires à Biomim’expo 2019

La planche de la Biomim’galerie :


Le film Nature=Futur:


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2021 :


Press releases :

LES ECHOS PLANETE / MAI 2020 / EEL ENERGY RESSUSCITE L’ÉNERGIE MARÉMOTRICE

L’ADN / MAR 2020 / Énergie : 5 entreprises françaises veulent changer la donne

ACTU-ENVIRONNEMENT / MAR 2019 / EEL Energy peaufine son hydrolienne inspirée de la nage des poissons

CONSOGLOBE / MAR 2019 / Eel Energy : une hydrolienne ondulante pour produire de l’électricité

USINE NOUVELLE / MAR 2019 / Eel Energy, une hydrolienne inspirée par l’ondulation des anguilles

LES ECHOS / MAR 2019 / Eel Energy teste son nouveau prototype d’hydrolienne à l’Ifremer

ENERGIES DE LA MER / FEV 2019 / Une 2ème thèse sur l’hydrolienne EEL Energy


Site Web


Contact:

Franck Sylvain, CEO, fsylvain@eel-energy.fr

ADEME


Rappel de l’engagement

L’ ADEME S’ENGAGE POUR LE DÉVELOPPEMENT DU BIOMIMÉTISME EN PARTENARIAT AVEC LE CEEBIOS

Le 5 novembre 2019 – communiqué

Arnaud Leroy, Président-Directeur général de l’ADEME, et Pascale Loiseleur, Maire de Senlis et Vice-Présidente du CEEBIOS, signent ce jour une convention pluriannuelle de partenariat permettant de renforcer en France le développement du biomimétisme au service de la transition écologique et énergétique.

Pour faire face aux défis de la transition écologique, de nouvelles approches transdisciplinaires et trans-sectorielles sont essentielles pour concilier conservation des ressources et prospérité, tout en réduisant l’impact des activités humaines sur l’environnement à long terme.Le biomimétisme consiste à tirer parti des systèmes vivants pour développer de nouveaux produits et services innovants et durables. En France, près de 200 projets de recherche et plus de 150 entreprises font appel à cette démarche.

A titre d’exemple, la stratégie du papillon Morpho, dont les ailes absorbent la chaleur par rayonnement, peut inspirer la réalisation des panneaux photovoltaïques pour les rendre plus résistants et mieux adaptés aux très fortes températures.

Fédérant plus de 100 partenaires (académiques, entreprises et institutionnels), le CEEBIOS accélère la transition sociétale par le biomimétisme en fédérant un réseau d’acteurs experts et en développant les ressources indispensables à l’appropriation de la démarche par les secteurs académiques, institutionnels et privés.

Le partenariat engagé avec l’ADEME contribuera activement à la mise en œuvre opérationnelle du biomimétisme sur le territoire national pour une transition écologique qui s’inspire du monde du vivant.

La convention signée ce jour s’articule autour de 6 principaux objectifs :

  • l’appropriation de la démarche du biomimétisme par les acteurs des établissements publics et privés ;
  • le renforcement de l’intégration du biomimétisme dans les appels à projets de l’ADEME ;
  • la mobilisation des Régions ;
  • la réalisation d’études d’impacts socio économiques et environnementaux du biomimétisme ;
  • l’élaboration d’un guide pour l’éco-conception par le biomimétisme ;
  • le soutien à des actions de communication tels que l’événement annuel « Biomim’expo » et la réalisation de séries documentaires.

L’intervention d’Arnaud Leroy lors de la Biomim’expo digital week 2020, en duo avec Kalina Raskin, directrice générale du Ceebios :

L’intervention d’Arnaud Leroy à Biomim’expo 2019 : (à 4:30)


Site web

FIN’X

FinX développe et licencie une technologie innovante de propulsion nautique, qui remplace l’hélice par une membrane ondulante, inspirée des poissons.

La technologie brevetée FinX utilise une membrane flexible, dont l’ondulation, telle la nageoire d’un poisson, propulse l’eau avec une meilleure efficacité énergétique (appliquée aux pompes industrielles, l’économie d’énergie atteint 30% par rapport à une hélice à même vitesse, ce qui est très prometteur pour les bateaux de plaisance, les bateaux d’expédition et les bateaux, demain, autonomes). Elle est donc plus économe mais aussi plus silencieuse et moins sans aucun danger pour les humains et la biodiversité..


FinX, as it sounds, is using an impressive bioinspired technology to propulse boats : a fin, undulating like a fish, replacing the old propeller technology.

More efficient, almost maintenance free, and totally safe… here are some advantages of our amazing technology!


Intervention d’Harold Guillemin à Biomim’expo 2019 :

Intervention d’Harold Guillemin à Biomim’expo digital week 2020
Intervention d’Harold Guillemin à la Biomim’expo digital week 2020

JUILLET 2019, FinX a eu l’honneur de présenter sa technologie biomimétique de propulsion de bateaux à Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, au Monaco Solar & Energy Boat Challenge !


JUIN 2019, rencontre avec Brune Poirson, Secrétaire d’État à la Transition Écologique et Solidaire, au salon INTERNATIONAL CLEANTECH WEEK d’Annecy où FinX été invité à pitcher sur sa technologie de moteurs de bateau à nageoire ondulante.


MAI 2019, Thank you ParisSaclaySPRING and CCIEssonne for the first pitchcontest prize awarded! Thank you Cedric Villani for inspiring entrepreneurs!

Thank you also to all the partners of this successful event for your support and your gifts, especially Airbus, CréditAgricole and Fidal.

FinX CentraleSupélec ESSEC biomimicry Makeouroceansblueagain


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2021 :


La planche Fin’X dans la Biomim’Galerie :


Site web


Contact:

Harold Guillemin, harold.guillemin@finxmotors.com