JEREMY GOBE

Le travail de Jérémy Gobé traduit une vision d’un art « dans la vie ». Il va à la rencontre des ouvriers sans ouvrages et des matières sans ouvriers, des objets sans usage et des ouvrages non façonnés.

Au fil de ses expositions en France (Palais de Tokyo, CENTQUATRE-Paris, Fondation Bullukian, etc.) et à l’international (Bass Muséum Miami, Hangzu China Muséum, Shanghai Yuz Museum, etc.), ses œuvres proposent une reconnexion avec la nature.

A l’instar du verbatim d’Auguste Rodin : « un art qui a de la vie ne reproduit pas le passé, il le continue », Jérémy Gobé, s’inspirant des savoir-faire anciens, imagine des solutions globales aux problématiques contemporaines.

Depuis 2017 il crée Corail Artefact, un projet art science industrie pour sauver les barrières de corail.


Participation à Biomim’expo 2020 :

Jérémy Gobé nous fera le plaisir de venir témoigner de son parcours, de ses passions, engagements et projets lors d’une séquence de la rubrique « Comme à la maison ».

14h – 14h30 MÉTIER … « ARTISTE – ELEVEUR DE CORAIL ». Quel rapport entre l’art, la science, l’industrie et l’écologie ? Comment un artiste sensible aux objets, aux matières brutes, à l’industrie, habitué des salles d’expos prestigieuses en France et dans le monde se retrouve-t-il un jour stupéfait par la ressemblance entre le motif d’une dentelle du Puy-en-Velay et la géométrie des coraux ? Pour finalement devenir inventeur startupeur pour sauver les récifs coralliens en développant des tuteurs à coraux ?

  • Jérémy Gobé, s’inspirant des savoir-faire anciens, imagine des solutions globales aux problématiques contemporaines. En 2017 il crée Corail Artefact, un projet art science industrie pour sauver les barrières de corail.

Site web

BIOINSPIR

Créateur de molécule d’intérêt 100% biosourcées pour les secteurs de la cosmétique et de la chimie fine

Après 15 années de recherche en chimie écologique au sein du laboratoire ChimEco, la Pr. Claude Grison s’associe à Technofounders afin de créer BioInspir en 2020, avec comme objectif de commercialiser la production de molécules biosourcées et naturelles à façon pour les secteurs de la cosmétique et de la chimie fine.

BioInspir sélectionne certaines espèces de plantes capables de biosorber des métaux contenus dans des effluents naturels ou industriels. L’utilisation de ces plantes permet de créer des filtres pour capter les métaux, et à partir de ces derniers, de concevoir des écocatalyseurs utilisés pour la synthèse douce de produits à haute valeur ajoutée.

Aujourd’hui, l’entreprise dispose d’une librairie de molécules qui évolue jour après jour. De nouvelles molécules sont développées chaque semaine, soit à façon pour des clients, soit sur des molécules à enjeu pour de nombreuses entreprises.

Après avoir sécurisé un financement de près d’1 million d’euros en Septembre 2020, BioInspir développe sa librairie de molécules et prépare la montée en capacité à l’échelle du kilo-lab.


Communiqué de presse :

BIOINSPIR accélère sa croissance et sécurise un financement de près d’1 million d’euros
Montpellier, le 9 septembre 2020 – Issue des 15 années de recherche menées par Claude Grison et le laboratoire ChimEco, Bioinspir synthétise des molécules pour la chimie fine à partir de sa plateforme unique d’écocatalyse. Seulement quelques mois après sa création, la start-up deeptech sécurise un financement de près d’1 million d’euros pour accompagner sa première phase commerciale. Ces dernières semaines, la start-up a notamment réalisé un tour de table auprès de TechnoFounders Participations, a été lauréate du concours d’innovation i-Nov et bénéficiaire de la Bourse French Tech Emergence.

LES ECHOS / SEPT 2020 / Bioinspir invente un filtre végétal pour dépolluer les eaux contaminées

Issue du laboratoire ChimEco de l’université de Montpellier, la start-up Bioinspir a mis au point un filtre végétal pour capter les métaux dans les eaux polluées. Conçu à partir de plantes aquatiques envahissantes, il pourra ensuite être réutilisé pour d’autres applications. Des discussions sont en cours avec des industriels de la chimie. Suite.



Site Web


Contact :

CNRS

Le Centre national de la recherche scientifique est une institution publique de recherche parmi les plus reconnues et renommées au monde. Depuis plus de 80 ans, il répond à une exigence d’excellence au niveau de ses recrutements et développe des recherches pluri et inter disciplinaires sur tout le territoire, en Europe et à l’international.  Orienté vers le bien commun, il contribue au progrès scientifique, économique, social et culturel de la France. Le CNRS, c’est avant tout 32 000 femmes et hommes et 200 métiers. Ses 1000 laboratoires, pour la plupart communs avec des universités, des écoles et d’autres organismes de recherche, représentent plus de 120000 personnes ; ils font progresser les connaissances en explorant le vivant, la matière, l’Univers et le fonctionnement des sociétés humaines. Le lien étroit qu’il tisse entre ses activités de recherche et leur transfert vers la société fait de lui aujourd’hui un acteur clé de l’innovation. Le partenariat avec les entreprises est le socle de sa politique de valorisation. Il se décline notamment via plus de 150 structures communes avec des acteurs industriels et par la création d’une centaine de start-up chaque année, témoignant du potentiel économique de ses travaux de recherche. Le CNRS rend accessible les travaux et les données de la recherche ; ce partage du savoir vise différents publics : communautés scientifiques, médias, décideurs, acteurs économiques et grand public.

Pluridisciplinaire, le CNRS couvre l’ensemble des domaines scientifiques : les sciences humaines et sociales, la biologie, la physique nucléaire et la physique des particules, les sciences de l’information, les sciences de l’ingénierie et des systèmes, la physique, les mathématiques, la chimie, les sciences de la Terre et de l’Univers, l’écologie et l’environnement.

Imitation de structures, de propriétés, de processus et d’interactions développés par des entités biologiques, les réalisations inspirées par la nature sont de plus en plus répandues dans de nombreux domaines de la recherche et de l’innovation. L’institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes du CNRS a ainsi choisi comme thème scientifique prioritaire en 2020 l’Ingénierie inspirée par la nature. Les chercheuses et chercheurs de ses laboratoires montreront à Biomimexpo comment des modèles dans la nature peuvent constituer un facteur d’inspiration pour trouver des solutions d’ingénierie à une problématique scientifique et/ou technologique identifiée et formalisée.

Pour plus d’information : www.cnrs.fr et https://insis.cnrs.fr/fr/2020-annee-de-lingenierie-inspiree-par-la-nature

 

GREEN TURTLE

8 millions de tonnes de déchets vont dans les eaux du monde chaque année. Green Turtle, c’est la conception d’un robot-tortue traqueur de déchets par des étudiants de l’ESTACA.

 

Contact :

Clara MARTIN

2A Aéronautique

+33 6.75.61.56.24

clara.martin@estaca.eu

Pôle communication Green Turtle

Responsable concours

ESTACA Campus Ouest

Parc Universitaire Laval-Changé

Rue Georges Charpak – BP 76121

53061 Laval Cedex 9

 

PUSH4M

Le muscle biomimétique

Multiplication de la force en sortie sans perte de vitesse
Transversalité de la RSE & Performance extra financière

Spécial Deep Tech / Une innovation majeure pour le partage efficace des tâches,
l’assistance à l’effort et à l’intelligence augmentée, et pour la santé au travail.

Le muscle biomimétique développé par Push4m s’adapte sur tous les engins/machines et peut se déployer dans tous les environnements de travail, même les plus extrêmes.


LOGIC DESIGN / JANV 2019 / Push4M : une innovation en co-robotique

A l’origine du projet Push4M : une proposition qui révolutionne la compréhension des cellules musculaires. Nicolas de Lussy, fondateur de la startup, a pris conscience d’une incompatibilité entre l’état des connaissances en médecine et en mécanique. Le muscle en raccourcissant crée une traction, tout le monde le sait. Jean Hanson et Hugh Huxley ont proposé une interprétation du fonctionnement de la cellule musculaire transposée à celui du vérin qui a conditionné toutes les découvertes dans ce domaine depuis 1954. Et si une autre interprétation était possible ? … suite

LE TELEGRAMME / DEC 2019 / Push4M : un petit robot maous costaud

Nicolas De Lussy est un électron libre. Le Groisillon a créé le robot Push4M. Un bras de levier inspiré du muscle. Désormais courtisé après avoir bousculé bien des certitudes en génie civil. … suite


Site web


Contact :

ALPHANOV


ALPHANOV est le Centre de Ressources Technologiques de la Nouvelle-Aquitaine spécialisé en optique et photonique.

Nous développons depuis plusieurs années des procédés de fonctionnalisation de surface basés sur la fabrication de nanostructures structures bio-inspirées par usinage et texturation laser.
Nous sommes capables de modifier des surfaces de matériaux variés (métaux, plastiques, verres, cristaux) pour modifier leurs propriétés  de réflectivité optique (du noir à un effet holographique), de bio-contamination, de mouillabilité ou encore pour améliorer leurs performances tribologiques.

Accompagnement technologique :

Du montage de projets collaboratifs au soutien technologique pour la création d’entreprises, ALPhANOV vous accompagne dans vos projets industriels.

Grâce à des relations étroites avec les laboratoires de recherche (LOMA, CELIA, LP2N, IMS, Trèfle, XLIM …) et les entreprises photoniques locales, ALPhANOV intervient tout au long du processus d’innovation :

  • Montage de projets collaboratifs : recherche de partenaires académiques ou industriels, organisation de consortium, ingénierie financière.
  • Industrialisation : ALPhANOV met à disposition de ses partenaires ses compétences en ingénierie afin de les aider dans les phases de conception et de réalisation de produits industriels.
  • Création d’entreprises : ALPhANOV offre aux porteurs de projet de création d’entreprise un environnement professionnel et technologique favorisant le partage d’idées et de solutions et  permettant de valider des concepts et de mettre au point des prototypes.

ALPhANOV intervient en parfaite synergie avec les autres acteurs de soutien au développement industriel, tant régionaux que nationaux :

  • le pôle de compétitivité ALPHA – Route des Lasers & des Hyperfréquences ;
  • les technopoles aquitaines qui assurent l’accompagnement stratégique à la création d’entreprises, en particulier Bordeaux Unitec ;
  • la SEML Route des Lasers capable de répondre aux besoins en immobilier spécifiques à la filière ;
  • Aquitaine Science Transfert chargée du transfert technologique entre les laboratoires et les industriels ;
  • le ministère de la recherche ;
  • Bpifrance;
  • le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine et l’ensemble des collectivités territoriales qui interviennent dans le financement des projets industriels.

Site web


Contact :

MIBELLE BIOCHEMISTRY

Mibelle Biochemistry conçoit et développe, pour l’industrie cosmétique, des actifs uniques de grande qualité à partir de substances naturelles et selon une haute expertise scientifique.

Cette unité opérationnelle indépendante au sein de Mibelle Group a été fondée en 1995 par le Dr Fred Zülli à Buchs en Suisse.

En peu de temps, Mibelle Biochemistry s’est construit une excellente réputation à travers le monde en tant que créateur de concepts d’ingrédients actifs innovants et véritable expert dans les domaines de la biotechnologie et de la biochimie. Sa large gamme d’actifs est disponible dans plus de 50 pays dans le monde.

Notre slogan « Inspired by nature –  Realized by science » reflète notre philosophie.

Nos experts transforment des composés naturels issus de plantes en ingrédients cosmétiques bioactifs. Notre équipe R&D utilise des technologies d’encapsulation qui garantissent une biodisponibilité optimale et assurent ainsi l’efficacité maximale des ingrédients actifs.

L’engagement en terme de développement durable est au cœur de notre métier et n’a de cesse de se développer.

En 2008, Mibelle Biochemistry a développé une technologie novatrice de culture cellulaire végétale (PhytoCellTec™) qui permet la culture à grande échelle de cellules souches de plantes rares et protégées, comme Malus Domestica.

Les caractéristiques de la technologie PhytoCellTec™ sont:

  • Protection de la biodiversité et préservation des plantes rares et protégées: seule une quantité infime de la plante (par exemple un fruit ou une feuille) est nécessaire pour établir un lignée de cellules souches végétales.
  • Respect des terrains cultivés: le terrain agricole reste disponible pour la culture à des fins alimentaires car la production de biomasse ne requiert pas l’utilisation de terrains.
  • Consommation d’eau significativement réduite par rapport à la culture conventionnelle de plantes.
  • 100% pur et naturel: aucune utilisation de fertilisants, pesticides ou autres produits chimiques.
  • Totalement dépourvu d’ingénierie génétique / sans OGM

Depuis la création de notre société, notre engagement pour une approche technologique durable, une chimie verte et l’accent mis sur l’écosystème tout au long du cycle de vie de nos produits nous ont permis de concevoir des actifs respectueux de l’environnement, à la fois pour aujourd’hui et pour l’avenir. »

Suite sur le site Web


Contact :

Vincent BRIFFAUT
Directeur des Ventes France

Mibelle Group Biochemistry | Mibelle AG | 17-21 Rue St Fiacre | 75002 Paris | France

Tél +33 1 73 06 23 43