ENGIE


Chez ENGIE, nous sommes convaincus que le développement des énergies renouvelables et des infrastructures ne seront possibles que dans le respect de l’environnement. Ce capital naturel, au même titre que notre capital humain, financier, matériel ou immatériel, est donc tout aussi important pour préserver notre capacité d’action et maintenir notre pérennité.

Le biomimétisme est ainsi l’une des clés de notre stratégie. Avec lui, nous affichons notre volonté de mieux connaitre et d’associer le vivant dans nos réflexions pour faire émerger des solutions non seulement soutenables, mais aussi régénératrices pour créer les conditions d’un futur désirable pour tous.

Cette année encore, nous soutenons le Biomim’Challenge, un concours ouvert à tous les projets ayant un point commun : celui d’intégrer l’approche biomimétique dans leur discipline (architecture, design, matériaux, agriculture, chimie, énergie, santé, ressources humaines, ville…).

Ce partenariat avec Biomim’Expo et le Biomim’Challenge apporte de la résonance et du sens à notre raison d’être.


Quelques exemples de projets de recherche et de réalisations dans le domaine du biomimétisme chez ENGIE :

Le dérèglement climatique et la raréfaction des ressources naturelles nous invite chaque jour à repenser notre rapport à la nature. Le biomimétisme est une ressource que nous investissons très sérieusement pour répondre à cette urgence environnementale et satisfaire les besoins de nos métiers.

  • Bioscyance : projet d’utilisation des biopolymères dans le traitement des eaux industrielles et urbaines

Elengy, filiale d’ENGIE et le centre de recherche ENGIE Lab Crigen, ont développé une solution « biotech » inédite et éco-responsable. La solution réside dans l’utilisation du biopolymère pour limiter le développement de tout organisme vivant sur les surfaces d’installations immergées en eau (ex : béton, résine, inox…etc). Cette biomolécule est inoffensive pour la nature et entièrement biodégradable : 70% des biopolymères sont dégradés en quinze jours. En savoir plus : https://innovation.engie.com/fr/trophees-de-l-innovation/bioscyance–le-traitement-bio-des-eaux-industrielles-et-urbaines/4583

L’intervention de Marianne Gallardo à Biomim’expo 2018 pour présenter Bioscyance :

(un projet pour lequel Polymaris biotechnology est associé)

  • Ecotone : le biomimétisme dans l’architecture urbaine

Ecotone est un projet immobilier de 82 000 m² développé sur le site d’Arcueil. Lauréat du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris », Ecotone inscrit le biomimétisme au cœur de la structure architecturale du bâtiment, en créant un épiderme vivant. Les parois fonctionnent comme une double peau : elles permettent de s’adapter aux variations de température et d’optimiser la consommation énergétique de l’immeuble. La Compagnie de Phalsbourg, porteur du projet et ENGIE Lab Crigen inscrivent Ecotone dans une démarche bas carbone, notamment en facilitant la récupération des eaux usées chaudes, l’installation de panneaux solaires ou encore l’installation d’éoliennes urbaines. https://www.engie.com/innovation-transition-energetique/centres-de-recherche/crigen/

  • Eoliennes : innovation acoustique et biomimétisme

Vigilent sur les impacts réels après construction des parcs éoliens et sur le ressenti des riverains pendant l’exploitation, ENGIE Green a développé une innovation acoustique qui s’inspire de la nature et qui consiste à équiper les pales des éoliennes de « serrations » qui imitent les ailes d’un hibou. Ce rapace nocturne, qui chasse à l’ouïe, cherche en effet à avoir un vol silencieux. Cette technologie a permis une  très nette diminution du bruit sans que cela n’impacte la production du parc. https://projet-eolien-quillien.fr/innovation-acoustique-et-biomimetisme/

Un podcast pour repenser notre rapport à la nature

A l’heure où notre style de vie et nos modes de consommation mettent en danger l’environnement, il est temps de considérer à nouveau la nature comme source d’inspiration et d’innovation, grâce au biomimétisme. Quelles leçons tirer du fonctionnement du vivant ? Comment reproduire les structures naturelles dans les matériaux ? Comment réintégrer le cycle de l’eau dans nos écosystèmes urbains ? Et surtout, comment placer le biomimétisme au centre des stratégies de R&D ? https://shows.pippa.io/the-good-galaxy/episodes/repenser-notre-rapport-a-la-nature


A PROPOS D’ENGIE

Notre raison d’être, c’est d’agir pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone, par des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement. Cette raison d’être rassemble nous rassemble, avec nos 170 000 salariés, nos clients et nos actionnaires et concilie performance économique et impact positif sur les personnes et la planète. Notre action s’apprécie dans sa globalité et dans la durée.

Chiffre d’affaires en 2019 : 60 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe) et extra-financiers (DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo Eiris – World 120, Eurozone 120, Europe 120, France 20, CAC 40 Governance).


Site web

 

 

LVMH

LVMH est partenaire historique du Ceebios et de Biomim’expo.


« Notre modèle repose sur une vision de long terme, valorise l’héritage de nos Maisons et stimule la créativité et l’excellence. Il est le moteur de la réussite du Groupe et le garant de son avenir. » Bernard Arnault, Président-directeur général

Le groupe LVMH réunit plus de 70 Maisons d’exception qui créent des produits de haute qualité et est le seul acteur présent simultanément dans cinq secteurs majeurs du luxe : Vins & Spiritueux, Mode & Maroquinerie, Parfums & Cosmétiques, Montres & Joaillerie et Distribution sélective. Il compte aujourd’hui plus de 156 000 collaborateurs à travers le monde et a réalisé en 2018 des ventes de 46,8 milliards d’euros.

Adopter et promouvoir un comportement intègre et éthique dans l’ensemble de nos actions et relations avec tous nos partenaires a toujours été un engagement fort de LVMH. Ont ainsi été définis des règles de conduite et principes d’action qui doivent guider le comportement de l’ensemble des collaborateurs du Groupe, de tous ses fournisseurs et autres parties prenantes, en matière d’éthique, de responsabilité environnementale, sociale et sociétale. Le Code de Conduite LVMH est le pivot de ce dispositif.


SOCIÉTÉ & ENVIRONNEMENT : l’axe stratégique développement durable du groupe, cliquez ici.


Site Web

L’OREAL

L’Oréal est partenaire historique du Ceebios et de Biomim’expo.


L’édito de Laurent Gilbert, Directeur Innovation Durable:

Partenaire du Ceebios et de Biomim’expo, nous souhaitons nous inspirer du savoir- faire du vivant pour inscrire la recherche et l’innovation durable comme parties intégrantes des objectifs stratégiques de notre recherche.

Nous sommes déjà pleinement inscrits dans cette dynamique innovante et positive, que nous souhaitons disruptive. Les espèces végétales et les écosystèmes sont depuis longtemps nos premiers modèles, et nos nouveaux programmes pour préserver nos ressources naturelles sont en plein essor. Nous sommes cependant convaincus du formidable potentiel que la nature peut encore nous apporter et de l’intérêt à enrichir nos approches de cette source de connaissance et d’inspiration, en matière de transformation douce, d’assemblage et de multifonctionnalité, de coloration physique, d’approche éco systémique …

Modestes et responsables face à la nature, nous souhaitons à la fois la préserver et nous en inspirer, par un développement produit réconciliant et régénératif, pérenne et profitable. Ceci sans oublier que le biomimétisme est très souvent multiculturel en terme de disciplines scientifiques, et donc un excellent stimulus collectif pour parfois bousculer nos habitudes, et oxygéner nos schémas de pensée.

Par son efficacité, sa beauté, son excellence et sa performance, la nature est un extraordinaire gisement d’idées et de pistes de recherche pour optimiser encore davantage le bénéfice global que nous souhaitons offrir à nos consommateurs, nos parties prenantes, et finalement à la société toute entière.


À propos de L’Oréal

Leader mondial de la beauté, L’Oréal est présent dans 130 pays sur les cinq continents. Le groupe s’est donné pour mission d’offrir le meilleur de l’innovation cosmétique aux femmes et aux hommes du monde entier dans le respect de leur diversité, en s’engageant à mener à bien cette mission avec éthique et responsabilité.


Intervention de L’Oréal lors de Biomim’expo 2016:


Sharing Beauty With All, le programme de développement durable de L’Oréal:


Intervention VIDEO de Laurent Gilbert – Sustainable Innovation Director – à Biomim’expo 2018 :

  • « Nous devons agir de façon urgente pour répondre aux challenges du réchauffement climatique »

3 grands axes pour innover durablement :

  1. « Etre capable de mesurer l’empreinte environnementale et sociale de nos produits. Nous avons développe un outil , c’est le produit SPOT, pour analyse les impacts tout au long du cycle de vie et servir l’amélioration continue »
  2. « Utiliser des matières première d’origine renouvelable, sourcée durablement et transformées selon les principes de la chimie verte et via l’utilisation des biotechnologies »
  3. Le biomimétisme »

Pour aller plus loin sur le biomimétisme, « nous mettons en place une équipe dédiée, qui est en charge de mettre le biomimétisme au coeur du fonctionnement de notre recherche; qui va nous amener à innover de façon différente; à intégrer de nouvelles routines de beauté inspirées de la nature »


L’explication de l’intérêt de L’Oréal pour le biomimétisme et Biomim’expo :


Interview Alexandra Palt (Directrice RSE Groupe L’Oréal) sur BFM Business (25 juin 2020) :

  • « Il n’y aura pas de croissance économique sans durabilité »
  • « Nous serons à 100% de plastique recyclé ou biosourcé dans nos emballages en 2030 »
  • « Après 7 ans de mesures de l’impact environnemental et social des produits, nous avons élaboré une méthode d’affichage qui va de A à E » / « nous lançons un pilote » (sur une gamme Garnier) / « nous partageons la méthodologie avec tout le monde »
  • « C’est une transformation des métiers dans les usines, mais aussi de la recherche et de l’innovation … c’est tous nos métiers qui se transforment »
  • « En 2020, 42 sites seront neutres en empreinte carbone »
  • « En 2030 toutes nos usines utiliseront l’eau pour les procédés industriels en circuit fermé »
  • « La crise a rendu beaucoup plus visible la vulnérabilité de nous tous, imaginez ce que sera une crise climatique, qui sera 100 fois plus grave !« 

Site Web Groupe

ARYBALLE

Aryballe combines biochemical sensors, advanced optics, and machine learning in a single objective solution to collect, display and analyze odor data so companies can make better decisions.Our digital nose relies on biosensors selected by our R&D team to mimick at best human olfaction. Digital olfaction made by Aryballe is a combination of biotech, nanosciences, IT and cognitive sciences.

Similar to our sense of smell, digital olfaction mimics the process by which our brains identify and differentiate between odors by capturing odor signatures for display and analysis via software solutions.

Applications :

  • Automotive
  • Consumer appliances
  • Food and Beverage
  • Personal care and cosmetics

la chaine Youtube


La planche Biomim’review:


La technologie :


Press releases :

BLOOMBERG / 9 JUIL 2019 / Leader in Digital Olfaction Aryballe Secures €6.2 Million in Funding to Fuel Innovation and Commercialization of Its Category

L’USINE DIGITALE / 13 JUN 2016 / Aryballe Technologies lève 3,1 millions d’euros pour industrialiser son nez électronique universel

LA TRIBUNE / 11 JAN 2018 / Aryballe technologies, la bonne odeur de l’innovation

FRANCE 3 / 15 OCT 2014 / Une start-up de Grenoble, Aryballe Technologies, à l’origine d’un nez électronique pour ceux qui ont perdu l’odorat

presse releases ont their web site


Site Web


Contact:

Tristan ROUSSELLE, PhD

Founder & co-CEO

Tristan@aryballe.com