Librairie et dédicaces 2021

En partenariat avec

Partenaire librairie de Biomim’expo, Rue de l’échiquier vous propose ici une sélection d’ouvrages. Certains auteurs nous feront le plaisir de venir proposer des séances de dédicaces le 19 octobre à la Cité des sciences.


Allain Bougrain-Dubourg

On a marché sur la terre – Journal d’un militant (2020), Les Echappées

Allain Bougrain-Dubourg consacre sa vie à défendre la cause animale.

Pendant un an, il fait le récit de son engagement quotidien et dévoile, non sans humour, les coulisses d’un combat mené avec ferveur et sincérité. Dans ce recueil à la fois personnel et militant, la voix de l’auteur s’élève pour faire entendre celle de la nature.

>> En savoir plus


Philippe Clergeau

Urbanisme et biodiversité (2020), Apogée

L’idée majeure de cet ouvrage de Philippe Clergeau est de placer les processus écologiques et la biodiversité au cœur du projet urbain. Il ne s’agit alors plus seulement d’intégrer la nature dans la ville mais de faire un écosystème urbain. Il ne s’agit plus de bâtir un établissement humain mais bien de donner une place aussi importante au non-bâti qu’au bâti.

>> En savoir plus


Manifeste pour la ville biodiversitaire (2015), Apogée

 

Changer pour un urbanisme inventif, écologique et adaptatif. Pour atteindre une durabilité, la ville ne peut pas se contenter de l’urbanisme actuel. Philippe Clergeau explique pourquoi il lui faut intégrer plus fondamentalement la biodiversité et les services écologiques qu’elle fournit.

>> En savoir plus


Kalina Raskin

Kalina Raskin et Gauthier Chapelle, Humanité bio-inspirée – Une autre approche (2020), Le Cherche-Midi

Alors que l’équilibre de la biodiversité est menacé par le modèle productiviste actuel, des chercheurs proposent une nouvelle approche, inspirée des principes fondamentaux du vivant, à la croisée de disciplines telles que la biologie, l’agronomie, la chimie, l’architecture ainsi que l’économie et la philosophie. Ce livre de Kalina Raskin et Gauthier Chapelle nous emmène dans un voyage bio-inspiré au cœur du vivant où l’humanité devra impérativement puiser pour imaginer son futur. Un ouvrage engagé qui invite à habiter le monde autrement… en empruntant résolument la voie du biomimétisme.

>> En savoir plus


Agnès Guillot, Jean-Arcady Meyer

L’or vert, quand les plantes inspirent l’innovation / CNRS EDITIONS

Notre regard sur les plantes a bien changé depuis que l’on a démontré qu’elles étaient sensibles, capables de mémorisation, de connaissance aiguë de leur environnement et de reconnaissance de leur parentèle.

Car si les plantes n’ont ni cerveau, ni muscles, si elles sont incapables de se déplacer, elles survivent pourtant depuis plus d’un milliard d’années grâce à de nombreuses propriétés leur conférant des capacités adaptatives remarquables.

Ces créatures ont contribué à des progrès scientifiques dans des domaines aussi divers que l’industrie, la médecine, l’architecture, le design, l’informatique et la robotique. Car en s’inspirant des plantes, on peut inventer des adhésifs extraordinairement performants ; lutter contre certains nuisibles comme les punaises de lit ; se protéger de l’eau… ou la stocker ; capter efficacement l’énergie solaire ou éolienne ; recycler le CO2 ; lutter contre les bactéries sans antibiotiques ; fabriquer des implants chirurgicaux botaniques…

D’une plume vive et alerte, les auteurs nous emmènent à la découverte des secrets de l’or vert, et des dernières innovations.

>> En savoir plus, acheter l’ouvrage


Emmanuelle Pouydebat, Quand les animaux et les végétaux nous inspirent (2019), Odile Jacob

Le vivant s’adapte en permanence. Il possède des solutions infinies et extraordinaires. À nous de les découvrir avant qu’il ne soit trop tard. De les découvrir pour sauver la nature et pour nous sauver nous, les humains. Notre sauvegarde et la sienne, ensemble, sinon rien. La nature parle, écoutons-la !

Des libellules aux nouvelles éoliennes, des pattes d’écrevisses aux prothèses de main bioniques : la bio-inspiration, au cœur de la recherche scientifique, économique et… écologique !

Emmanuelle Pouydebat est directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle. Spécialiste de l’évolution des comportements et travaillant avec de très nombreuses espèces, elle a reçu la médaille d’argent du CNRS et plusieurs autres prix scientifiques. Elle est l’auteur de L’Intelligence animale. Cervelle d’oiseaux et mémoire d’éléphants, qui a rencontré un très grand succès.

>> En savoir plus


Laurent Tillon, Et si on écoutait la nature ? (2018), Payot

Même en ville, il est possible de se relier à la nature, de comprendre ce qu’elle nous dit et de bénéficier de ses indéniables pouvoirs. Dans les jardins, les parcs publics, les rues et les transports, la nature est partout. À l’aide d’anecdotes et de découvertes naturalistes, Laurent Tillon nous montre ici que l’intelligence écologique existe. Il nous rend attentifs aux plantes, aux arbres et aux fleurs, aux animaux, insectes ou oiseaux, et même au vent qui conditionne les migrations. Après tout, écouter la nature, n’est-ce pas aussi une manière de réapprendre à écouter l’autre ?

Laurent Tillon est chargé de mission en biodiversité à l’Office national des forêts, et siège au Conseil national de protection de la nature.

>> En savoir plus


Avec Marc-André Selosse,

Jamais seul – Ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations (2017), Actes Sud

Les microbes jouent un rôle en tous points essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d’interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc… jamais seuls. Au fil d’un récit foisonnant d’exemples et plein d’esprit, Marc-André Selosse nous conte cette véritable révolution scientifique.

>> En savoir plus


Gabrielle Halpern,

Tous centaures ! Eloge de l’hybridation (2020), Le Pommier

Pour Gabrielle Halpern, nous assistons jour après jour à une mutation générale du monde : les cultures, les villes, les entreprises, les identités, les modes de travail et de consommation, la politique, les stratégies, les genres, les êtres humains sont désormais sous le signe du composite, du contradictoire. En un mot, tout s’hybride.

Or, en dehors de la figure antique, monstrueuse, du centaure, l’hybride a été le grand refoulé de l’histoire de la pensée occidentale. D’où un diagnostic : le malaise, la tentation de revenir à une réalité plus homogène – les réseaux sociaux qui créent des « bulles filtrantes » –, à des identités plus « pures » – la résurgence des nationalismes et des populismes – que connaissent aujourd’hui nos sociétés découlent en droite ligne de notre aveuglement à l’égard des centaures. De notre incapacité à les penser. À penser, tout court ?

>> En savoir plus


Grégoire Loïs,

Ce que les oiseaux ont à nous dire (2019), Fayard

La prophétie de Rachel Carson, publiée en 1962, d’un printemps silencieux est en passe de devenir réalité. Près de soixante ans plus tard et pour la même raison mais avec d’autres moyens, bien plus efficaces encore. Cette réalité, Grégoire Loïs, du Muséum national d’Histoire naturelle, la vit de près. Un chiffre : les populations des oiseaux des campagnes se sont réduites d’un tiers en quinze ans. Ils s’effacent, emportant avec eux leurs chants, leurs vols et leur diversité. Comment protéger les oiseaux sans les comprendre ? Sans rien connaître d’eux ? Ornithologue passionné, il a décidé de livrer son carnet d’observations pour nous entrouvrir les portes d’un monde caché : celui du ciel. Qui sont les oiseaux ? Pourquoi volent-ils seuls, par paires ou par milliers ? Pourquoi les vocalises des Mésanges bleues restent-elles encore à ce jour chargées d’inconnues ? Grégoire Loïs nous offre un récit aérien, nourri d’anecdotes surprenantes et de références savantes. Un appel sensible au respect du monde vivant qui nous entoure.

>> En savoir plus


Fabrice Bonnifet, Céline Puff Ardichvili

L’entreprise contributive (2021), Dunod

Environnement, climat, société : face à l’urgence, un manifeste engagé, des pistes concrètes et des exemples actuels et inspirants pour redéfinir une politique de contribution globale positive des entreprises à la société.
L’Entreprise contributive a l’ambition d’être un révélateur d’évidences pour agir. Il se veut être le premier ouvrage qui donne les clés de la réinvention de l’entreprise afin qu’elle contribue à la matérialité du « monde d’après ».


>> En savoir plus

Emmanuel Delannoy

Biomiméthique (2021), Rue de l’echiquier

Le biomimétisme bénéficie d’une forte reconnaissance médiatique et institutionnelle depuis le début des années 2010. Mais en quoi ce concept – consistant à s’inspirer de la nature pour écoconcevoir des produits, des procédés ou des systèmes, dans le respect des limites planétaires – pourrait-il nous aider à faire face à cette crise de notre rapport au vivant, dont la Covid-19 n’est qu’un symptôme ? Car selon Emmanuel Delannoy, il n’y a pas de crise du vivant : il n’y a qu’une crise de notre relation au vivant. La pandémie révèle ainsi la difficile intégration de nos organisations sociales, économiques et politiques au sein de la toile du vivant planétaire – que nous appelons « biodiversité » sans toujours comprendre que nous en sommes l’un des éléments.

Après une première partie consacrée à l’étude des limites et des potentiels écueils de notre conception actuelle de la transition écologique, l’auteur décrit les conditions, valeurs et principes d’action d’une approche éthique du biomimétisme, qui contribuerait à l’émergence d’un nouveau rapport au vivant, voire d’un nouvel imaginaire collectif – ce « récit » dont les sociétés ont besoin pour se cimenter et les civilisations pour évoluer.

>> En savoir plus