RTE

RTE confirme son engagement et intensifie ses actions, plus que jamais partenaire du Ceebios et partenaire mécène de Biomim’expo cette année. La démonstration concrète en ces temps bousculés et exigeants de la constance des ambitions et convictions du groupe dans la force de l’approche de la bio-inspiration comme modèle d’innovation et de réinvention collective, notamment bien sûr de notre énergie de demain.

Pour RTE, le défi est de réussir une transition énergétique qui ne créée pas des dommages irréversibles sur les ressources et la biodiversité. Leurs technologies, trop dépendantes de l’industrie extractive, doivent évoluer, explorer d’autres horizons, d’autres approches. Le biomimétisme, par sa connexion profonde au vivant, est une voie prometteuse que RTE emprunte avec enthousiasme depuis plus de 6 ans.



Réconcilier technologie et vivant au service de la régénération des écosystèmes naturels et humains
Approche systémique d’écoconception de solutions, le biomimétisme est une passerelle féconde qui relie les sciences du vivant, le design et l’ingénierie ; un nouveau lien à réinventer entre la techno-sphère et la biosphère. En cela, le biomimétisme est une voie d’innovation par et au service du vivant chez RTE.
Pour sa stratégie d’adaptation du réseau à la transition énergétique et écologique, RTE s’est inspiré de la forêt primaire en mettant en œuvre deux principes fondamentaux du vivant : l’échange d’informations et la coopération. Cette stratégie d’adaptation sobre du réseau permet d’économiser 7Md€ (sur un total de 33 Md€) sur 15 ans et autant de matières, de ressources et d’émissions économisées ou évitées*.
En 2014, l’aventure biomimétique débute. RTE rejoint alors le Centre d’études et d’expertises dédié au déploiement du biomimétisme en France, le CEEBIOS. Puis en 2017, dans le cadre de l’étude des effets des travaux et de l’exploitation des câbles électriques sous-marins, en partenariat avec TBM environnement, RTE adopte une approche résolument biomimétique en explorant le rôle de la coquille Saint-Jacques comme bio-indicateur.
Aujourd’hui, RTE s’emploie à explorer tout le potentiel du biomimétisme dans le cadre des raccordements des énergies marines renouvelables. Un premier projet de R&D, Biomim, Lignes de vie marine vise notamment à étudier, grâce au biomimétisme, de nouvelles solutions techniques pour les câbles de raccordement des éoliennes flottantes (protection, anti-fouling, etc.).
En parallèle, les plateformes de raccordement des parcs off-shore visent à développer leur multifonctionnalité : co-bénéfices et régénération pour les écosystèmes naturels et humains. Une aventure qui a vocation à s’accélérer dans les années à venir !
*Cf SDDR-Schéma de développement du réseau 2021-2035 (chapitre 13 environnement)

 


RTE, Réseau de Transport d’Electricité, est une entreprise de service public. Sa mission fondamentale est d’assurer, partout en France et à tout instant, un accès économique, sûr et durable à l’électricité. A cet effet, RTE aiguille les flux d’électricité des centrales de production vers les zones de consommation, développe le marché de l’électricité pour optimiser l’utilisation de nos infrastructures, renforce et développe les nouveaux projets indispensables à la réussite de la transition énergétique et innove pour tirer le meilleur parti des ouvrages existants.

Acteur des territoires et de l’Europe avec le réseau le plus important et le plus interconnecté de la zone, RTE s’attache à faire de l’électricité un levier de performance et de compétitivité, en limitant son empreinte environnementale. Ses 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières offrent des opportunités d’échanges d’électricité essentielles pour l’optimisation économique du système électrique.

Face aux enjeux de la transition énergétique et écologique, et dans un contexte de bouleversement du monde de l’énergie avec la multiplicité des acteurs, les interactions avec d’autres réseaux et l’apparition de nouveaux modes de consommation d’énergie, RTE mobilise sa force d’innovation et ses moyens R&D pour relever ces défis. Des innovations sont à l’étude pour adapter plus facilement le réseau, pour accueillir toujours plus d’électricité issue de sources de production renouvelables et utiliser l’infrastructure existante à l’optimum de son potentiel évitant la construction de nouveaux ouvrages. Pour intégrer les impacts environnementaux, sociaux et économiques dans ses projets, RTE s’est également engagé depuis 2016 dans une démarche d’éco-conception pour faire de ce modèle de développement durable le socle méthodologique pour élaborer toutes les solutions de demain. S’inspirer du vivant à travers le biomimétisme en travaillant de manière pluridisciplinaire avec tous les acteurs est une des clés de cette démarche. Conscient du potentiel immense de solutions, RTE est partenaire depuis l’origine du CEEBIOS et de Biomim’expo.


Dossier >> Raccorder les énergies marines renouvelables (EMR)


L’intervention d’Olivier Grabette à Biomim’expo 2018 lors de la table ronde animée par Fanny Agostini :

L’intervention de Nathalie Devulder à Biomim’expo 2019 lors de la table ronde avec Gilles Boeuf :

L’explication de l’intérêt de RTE pour le biomimétisme et Biomim’expo :

L’intervention de Nathalie Devulder à Biomim’expo 2017


La page-portrait dans le Biomim’BOOK 2019 :


Site Web