LA PLÉNIÈRE GASTON BERGER

2022 maintient son format de grandes plénières pour les présentations institutionnelles, conférences, tables rondes et exposés …  

Le programme 2022 s’inscrira dans la continuité des éditions précédentes, riche, étonnant, enthousiaste, hybride, … et comme d’habitude à travers des témoignages divers, de chercheurs, d’explorateurs, de philosophes, d’anthropologues, d’entomologistes, de biologistes, de startups, de responsables R&D et RSE …


Vision générale Gaston Berger 2 JOURS


9h / [ OUVERTURE DES PORTES


9h45 – 10h [ OUVERTURE

[ INTRODUCTION DE LA JOURNEE

Lancement de la 7ème édition. 

>> Définition, actualités et tendances du biomimétisme, présentation du programme.

Alain Renaudin, Fondateur de Biomim’expo, président-fondateur de NewCorp Conseil. 

Avec le plaisir et l’honneur d’accueillir Gilles Boeuf en invité spécial pour ouvrir la 7ème édition Biomim’expo 2022 !

Gilles Boeuf, Président du Ceebios. Biologiste, professeur à Sorbonne Université. Ancien président du Muséum national d’Histoire naturelle. Membre du conseil scientifique de l’Office Français de la Biodiversité.


10h – 10h30 // GRAND TEMOIN [ ET NOUS DANS LE GRAND LIVRE DE L’EVOLUTION ?

Très heureux d’accueillir Guillaume Lecointre pour introduire les débats, conférences et réflexions de notre 7ème édition de #Biomimexpo ! Notre époque en effet nous interroge sur notre avenir, et pour y répondre, sans doute faut-il nous réinterroger sur notre passé, notre évolution et notre place au milieu (et non pas au-dessus) du règne du vivant.

Comment « rétablir » les choses pour cesser de nous considérer comme une espèce à part ou supérieure mais plutôt nous « réintégrer » au monde vivant ? ; qu’est-ce que l’évolution et quelles grandes leçons en tirer ? ; quels sont vraiment ces fameux « grands principes » du vivant, que nous aimons considérer comme le cahier des charges de la performance et de la résilience ?

Autant de questions fondamentales pour poser les bonnes bases d’une méthode, d’un état d’esprit et d’un travail de réflexion et d’innovation sur les chemins du #biomimétisme. S’inspirer du vivant pour innover et repenser notre propre avenir en tant qu’espèce, c’est en effet sans doute d’abord et avant tout reconsidérer notre juste place et nos interconnexions et relations de cousinage avec l’ensemble du vivant.

… c’est là où nous entraîne et nous invite le biomimétisme et c’est là aussi où ça devient vertigineux et génial ! Très grand merci à l’avance cher Guillaume pour cette introduction en forme à la fois de boussole et de questionnement …

Quelques recommandations d’ouvrages récents :

📚 « Guide critique de l’évolution 2e édition » – sous la direction de Guillaume Lecointre – chez Belin Education.

📚 « Le monde vivant » – Bruno David, Guillaume Lecointre – avec France Culture et le Muséum national d’Histoire naturelle – chez Grasset.


10h30 – 11h15 [ LE MONDE FASCINANT ET INSPIRANT DES INSECTES

« On a souvent besoin d’un plus petit que soi » … Jean de La Fontaine avait bien raison ! Nous sommes souvent plus sensibles aux « grosses bêtes » dont nous nous sentons peut-être plus proches et qui souvent nous émeuvent … mais les insectes de tout poil sont non seulement tout autant fascinants et captivants mais surtout indispensables à la vie et sources de passion et d’inspiration. Qu’il s’agisse de leurs sidérantes capacités physiques, de leurs « mécaniques », de leurs talents d’ingénieurs, d’architectes ou de pilotes, de leurs modes d’organisation ou de communication … le monde des insectes a beaucoup à nous enseigner si on veut bien se donner la peine de se pencher un peu.

Serge Berthier, physicien, professeur émérite à l’université Paris-Diderot, chercheur à l’institut des nanosciences de Paris (INSP : UPMC/CNRS).

>> Les insectes sont aussi d’incroyables « fabricants » de matériaux aux multiples fonctionnalités. Tour d’horizon …


Johann Fournil, Communication and Partnerships Director, M2I Life Sciences.

>> S’inspirer des insectes pour protéger nos biotopes et sans détruire la biodiversité ?


Virginie Courtier-Orgogozo, Directrice de Recherche CNRS. Professeur associée à l’Ecole Polytechnique. Institut Jacques Monod – CNRS UMR7592 – Université Paris Cité

>> La colle des mouches drosophiles : un modèle prometteur pour développer de nouveaux bioadhésifs.


11h15 – 12h15 [ INCROYABLES PLANTES !

Elles ont mis du temps à émerger des flots pour coloniser la terre ferme, on les dit plus robustes pour s’adapter au changement climatique, certains osent parler d’intelligence, elles sont expertes en mathématiques et stratégies de réseaux … les plantes sont d’apparence modestes et discrètes, elles sont pourtant prodigieusement douées en à peu près tout, et nous sommes en train de les redécouvrir, car elles sont aussi sûrement un puissant allié de l’avenir de l’homme.

Téva Vernoux, Docteur en biologie végétale, directeur de recherche au CNRS. Equipe « Signalisation hormonale et développement » au sein du laboratoire Reproduction et Développement des Plantes (RDP – ENS de Lyon)

>> Croissances, organisation, structures … les plantes sont d’incroyables stratèges


Ludovic Vincent, Chercheur agronome. CEO, co-fondateur BIOMEDE, bio-ingénierie au service de l’environnement, phyto-extraction, dépollution des sols.

>> Et si les plantes étaient nos meilleures alliées pour dépolluer et régénérer les sols ?


Éléa Héberlé, Docteur en biologie moléculaire, chercheuse en ethnopharmacologie, fondatrice du site leplantoscope.fr.

>> Les plantes méritent qu’on les écoute.


Programme en cours. Autres intervenants à suivre.


12h15 – 12h45 [ JT – BIOMIM BREAKING NEWS

À la façon d’un JT, retours et suivis de quelques projets et aventures entrepreneuriales en pleine actualité … Lancements de projets, nouvelles découvertes, applications révolutionnaires, levées de fonds, nouveaux partenariats … le monde du biomimétisme est en pleine effervescence.

Nous aurons le grand plaisir et l’honneur de recevoir la Lauréate du Prix de l’inventeur européen 2022 dans la catégorie “Recherche » : Claude Grison.

Chimiste, directrice de Recherche Classe Exceptionnelle au CNRS, professeur à l’université Montpellier-II, directrice scientifique de la société Bioinspir et figure de proue de la recherche bio-inspirée, Claude Grison nous expliquera ses travaux de recherche avant-gardistes et révolutionnaires sur les plantes dépolluantes et l’écocatalyse circulaire qu’elles permettent de réaliser. Une série de rendez-vous et de discussions pourront avoir lieu sur le stand de l’organisateur NewCorp Conseil à la suite du JT.


Yves Trousselle, Conseiller régional délégué à la Responsabilité Sociétale. Région Nouvelle-Aquitaine.

>> La Région Nouvelle-Aquitaine, partenaire historique du Ceebios et de Biomim’expo : le biomimétisme au service de l’innovation, de l’animation du territoire et de la transition. Actualités et perspectives.


D’autres intervenants à suivre.


13h – 14h [ PROJECTIONS DE FILMS NATURE = FUTUR

La Belle Société Production et NewCorp Conseil vous proposent de profiter de la plénière Louis Armand (niveau S3) transformée en salle de cinéma pendant l’heure du déjeuner pour (re)découvrir les films Nature = Futur grâce à un montage spécial Biomim’expo.


14h30 – 15h30 [ LA NATURE NOUS INSPIRE, ELLE NOUS FAIT DU BIEN AUSSI

Comment prendre soin de quelqu’un qu’on a perdu de vue, qu’on a oublié, de quelque chose qu’on ne connaît plus, à laquelle on ne prête plus attention ? … l’humanité redécouvre par les crises écologiques, climatiques, politiques et sociales, que son destin est lié à celui de la Nature, du reste du vivant, que ce contact est vital et bénéfique, pour s’en inspirer pour innover, mais aussi tout simplement pour respirer, contempler, s’apaiser et retrouver du temps profond et de l’harmonie.

Florence Karras. Fondatrice de Canopsia. Gérante du Domaine de Fresnoy. Entrepreneure à impact

>> Un an en pleine immersion au coeur de la nature, ça fait quoi ? Témoignage et retour d’expérience.


Henri Landes. Cofondateur avec Fanny Agostini de Landestini, consultant RSE et collectivités, enseignant développement durable à SciencesPo ; Auteur de « Repeupler les campagnes : comment organiser l’exode urbain pour répondre à l’urgence écologique » aux éditions de l’Observatoire.

>> Et si le retour aux sources était la réponse ? témoignage personnel et analyse.


Philippe Grandcolas. Directeur de recherche au CNRS ; Directeur, Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité du Museum national d’Histoire naturelle ; Directeur Adjoint Scientifique de l’Institut Ecologie et Environnement ; Membre conseil scientifique de l’OFB et du Ceebios …

>> Pourquoi et comment la santé de l’espèce humaine et son avenir dépendent de la santé de son environnement : ce que l’étude des relations entre communautés du vivant et leur évolution nous enseignent.


Hélène Soubelet. Docteur vétérinaire. Directrice Générale. Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB).

>> Comment préserver un écosystème riche en biodiversité et durable ?


Anthony Delacambre. Médecin généraliste (Rostrenen et Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille), membre de l’Alliance Santé Planétaire.

>> Pour que la Nature nous fasse du bien, encore faut-il la préserver elle aussi en bonne santé. Comment retrouver le bon équilibre et repenser notre rapport au monde ?


Programme en cours. Autres intervenants à suivre.


15h30 – 16h30 [ L’OCEAN … MUSE ET AVENIR DE L’HUMANITE

L’eau est à l’origine de la vie, depuis 3,8 milliards d’années, et aujourd’hui source de beaucoup de nos ennuis, qui potentiellement mettent en péril beaucoup de vies animales et végétales, dont la notre en tant qu’espèce ! L’Océan, berceau de la vie, a aussi bercé nos imaginaires. En prendre soin, le restaurer, s’y ressourcer, tirer les leçons de vie des prodigieuses évolutions et capacités d’adaptation de la vie marine, c’est aussi travailler à l’imaginaire d’un futur plus harmonieux et réconciliant, d’un futur marin au service de la Vie sur Terre.

Déborah Pardo. Scientifique. Exploratrice. Accélératrice de leadership environnemental. Fondatrice de Earthship Sisters.

>> Comment allier la science, la mer et l’entrepreneuriat au féminin pour changer le monde.


Anthony Courtois, Président Polymaris biotechnologies.

>> Les micro-organismes marins au secours de la pollution plastique.


Susana Fernandes, Enseignante-chercheuse, Directrice de la chaire MANTA (Marine Inspired Materials). Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA)

>> Ce que les organismes marins nous enseignent pour imaginer les matériaux bio-inspirés innovants de demain.


Yves Parlier, Navigateur fondateur de Beyond the Sea

>> Les nouvelles énergies de la mer, et pour la mer.


Cécile Bury et Victoire de Lapasse, co-fondatrices de Neptune Elements.

>> Les super-pouvoirs des algues dans vos assiettes

Une dégustation vous sera proposée sur le stand NewCorp Conseil (accueil niveau S1) après la conférence ! 🙂 à tester absolument !


16h30 – 17h30 [ LA FORÊT, EN CONNAISSEZ-VOUS VRAIMENT LES SECRETS ?

La forêt ! Cette galaxie à quelques pas de chez nous, véritable concentré de vies, de toutes les échelles et de toutes les formes, et incroyable réseau de connexions verticales et horizontales, de faune, de flore et de champignons. Ces forêts naissent il y a quelques 350 millions d’années environ, et sont aujourd’hui fragilisées, même parfois en péril. Voyage dans cet univers fantastique, si proche et parfois si lointain.

Francis Martin, Microbiologiste ; Directeur de recherche à l’INRAE ; Directeur scientifique à l’Université forestière de Pékin et Professeur associé à l’Institut de Recherche Forestière Subtropicale Hangzhou (Chine). Il explore les interactions symbiotiques entre les arbres et les champignons et développe des recherches intégrées afin de mieux comprendre les mécanismes régissant l’évolution des écosystèmes forestiers face aux changements environnementaux.

>> L’arbre, une forêt symbiotique à lui tout seul


Xavier Morin, Chercheur en écologie forestière au CNRS à Montpellier au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE Montpellier), Xavier Morin s’intéresse particulièrement à l’impact du climat sur les arbres et les forêts, et au rôle de la diversité en espèces sur le fonctionnement de l’écosystème forestier. Il est également Président de l’ONG « Canopée Forêts Vivantes« , une nouvelle organisation fondée en 2018 qui émerge du besoin critique de construire un contre-pouvoir citoyen pour mieux protéger les forêts en France et dans le monde.

>> l’adaptation des forêts aux effets du changement climatique.


Anaïs Faure Revel,  ingénieur en agro-développement international et consultante en agroforesterie. Anaïs Faure Revel accompagne des agriculteurs du Sud-Ouest dans les aménagements agroforestiers de leurs fermes. Elle s’intéresse particulièrement aux systèmes de cultures innovants incluant l’arbre et l’association de plantes, comme éléments de réponse et de solutions face aux défis environnementaux majeurs des filières.

>> Ce que les pratiques anciennes d’agroforesterie en Amérique du Sud et en Afrique nous enseignent et comment développer cette pratique en France auprès des éleveurs et agriculteurs ?


Véronique Pereira, responsable du service des projets et prestations à l’IGN (l’Institut national de l’information géographique et forestière)

>> Présentation du très innovant et ambitieux programme national LiDAR HD de cartographie 3D de l’intégralité du sol et du sursol de la France. Pour voir la France et ses forêts comme vous ne les avez jamais vues.



17h30 – 18h [ CLOTURE JOURNÉE 1

Invités surprise

Photos de groupes

  • La photo des sociétaires du Ceebios sur scène.
  • La photo de tous les lauréats Biomim’Challenge (2017 et +)

19h – 21h [ COCKTAIL RÉSEAU

Biomim’expo, c’est aussi une réunion de famille, cette de la grande cousinade du biomimétisme. Alors profitons de ce passage sur deux jours en 2022 pour nous retrouver en « off » autour d’un verre lors d’un moment convivial.

Billet spécial et distinct pour svp une participation aux frais locatif et traiteur. À prendre sur la plateforme de la billetterie.


9h / [ OUVERTURE DES PORTES


9h45 – 10h30 [ LORSQUE LES INTERACTIONS CREENT LA VIE

Dans biodiversité, ce qui est important c’est « diversité ». C’est cette richesse d’organismes vivants, de toutes tailles et de tous genres, qui est essentielle à la vie. Mais sans liens, échanges, connexions, flux … cette diversité serait stérile, faible, appauvrie. Que ce soit dans la terre que nous attrapons avec les mains ou sur la surface de la peau de ces mains, la vie, diverse et entremêlée, est profitable à la vie.

Marc-André Selosse, Professeur à l’Université Montpellier II et au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) – équipe « diversité, évolution végétale et fongique » de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (ISYEB) ; Chevalier du mérite agricole..

>> Et vie l’avenir de l’humanité venait de la vie microbienne des sols ?


Justine Lipuma, Co-Fondatrice et CEO SAS Mycophyto. Board member la Ferme Digitale.

>> Réinventer l’agriculture de demain grâce aux champignons mycorhiziens, biostimulants naturels des plantes.


Carine Jacques, Concept and Innovation Manager, Pierre Fabre DCPC

>> Entretenir et stimuler les interactions du microbiote cutané pour une peau en bonne santé.


10h30 – 11h30 [ LA VILLE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE ?

La Ville, c’est notre habitat d’espèce pour désormais la majorité de l’Humanité. C’est aussi, et également pour la majorité, le premier facteur émetteur de gaz à effet de serre et consommateur de ressources. Alors, les villes que nous construisons sont-elle en train de nous enterrer vivant ? Le défi est immense, il est aussi passionnant, et mobilise de plus en plus les acteurs, mais avançons-nous assez vite ? L’écosystème parle, mais change-t-il en profondeur ? Que fait-il vraiment ? Sommes-nous prêts à affronter l’avenir ?

Philippe Clergeau, Professeur du Muséum National d’Histoire Naturelle. Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation. Consultant en écologie urbaine (sous réserve)

>> Végétaliser ne suffira pas, la ville doit redevenir un écosystème vivant et régénératif.


Laurent Husson, co-fondateur de The Climate Company.

>> Comment les données satellites aident à cartographier les risques climatiques à l’échelle urbaine, à anticiper et à établir des plans climat adaptés localement.


Donald François, Président fondateur de SerenySun Energies.

>> Un nouveau modèle d’auto-production et d’auto-consommation collectives locales pour produire 30 à 50% d’énergie là où l’on vit et travaille. Présentation du projet expérimental.


Programme en cours. Autres intervenants à suivre, notamment sur le lien Ville, Nature et santé humaine.


11h30 – 12h15 [ BIG BANG DES DONNÉES : LES SIDÉRANTES CAPACITÉS BIO-INSPIRÉES DE STOCKAGE ET DE PARTAGE !

Nous partageons de plus en plus d’informations, de connaissances, de messages, … c’est une bombe énergétique et la course aux armements numériques une ponction colossale de ressources. Mais partager l’information, communiquer, détecter, c’est aussi une activité vitale chez le vivant, qui a développé des capacités hors normes pour le faire beaucoup beaucoup mieux que nous ! plus rapides, plus frugales en stockage et en consommation d’énergie, plus durables. Des capacités époustouflantes qui inspirent déjà les outils de demain, encore inimaginables hier.

Damien Querlioz, Chercheur en électronique. Médaille de bronze du CNRS 2017. Chargé de recherché CNRS au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l’Université Paris-Saclay.

>> Vers une intelligence artificielle bio-inspirée des neurones et des synapses ultra économe en énergie ?


Stéphane Lemaire, CSO & Co-Founder de Biomemory, Directeur de recherche CNRS.

>> La « biomémoire », le futur du stockage de données ? Une innovation de rupture capable de stocker des données sur ADN, avec une densité supérieure d’un million à celle de n’importe quel SSD ou bande magnétique.


Marc Antonini, Directeur de Recherche CNRS. Laboratoire d’Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia Antipolis (I3S). Directeur de Programme du PEPR « MoleculArXiv »

>> Faire de l’écosystème de recherche académique et industriel français (informatique, chimie, biologie, nanotechnologies, microfluidique) un acteur incontournable du stockage sur polymère à l’échelle internationale.


12h15 – 12h45 [ JT – BIOMIM BREAKING NEWS

À la façon d’un JT, retours et suivis de quelques projets et aventures entrepreneuriales en pleine actualité … Lancements de projets, nouvelles découvertes, applications révolutionnaires, levées de fonds, nouveaux partenariats … le monde du biomimétisme est en pleine effervescence.


Antoine Albeau, sportif français le plus titré avec 25 couronnes mondiales en windsurf, et Marc Amerigo, conférencier et ingénieur, entrepreneur, spécialiste de l’UltraPerformance, tous les deux co-Fondateurs de Zephir Project.

>> S’inspirer de l’UltraPerformance du vivant pour concilier Haute Performance & Écoresponsabilité. Vous serez surpris du lien entre records du monde de glisse, sport de haut
niveau, bio-inspiration, ingénierie et industrie de demain !


Amélie Colle, Manager & consultante. Vertigo Lab.

>> Biomimétisme : quels impacts socio-économiques et environnementaux sur le territoire française ? Présentation des principaux enseignements de l’étude réalisée sous supervision de Ceebios et soutenue financièrement par l’ADEME.


Olivier Bocquet, Directeur du Lab ROUGERIE+TANGRAM.

>> Présentation du projet « Floating reef », la bouée d’amarrage écologique au secours des herbiers de posidonie et de leur biodiversité. (un projet soutenu par Pure Ocean)


Autres intervenants à suivre.


13h – 14h [ PROJECTIONS DE FILMS NATURE = FUTUR

La Belle Société Production et NewCorp Conseil vous proposent de profiter de la plénière Louis Armand (niveau S3) transformée en salle de cinéma pendant l’heure du déjeuner pour (re)découvrir les films Nature = Futur grâce à un montage spécial Biomim’expo.


14h30 – 15h30 [ BIFURQUER OU FAIRE LA REVOLUTION INTÉRIEURE, FAUT-IL CHOISIR ?

Pour ne pas s’associer, voire participer, à un monde qui ne changerait pas assez vite et mettrait leur avenir en péril, plusieurs groupes d’étudiants de grandes écoles ont exprimé ces derniers mois leur refus de travailler pour de grandes entreprises dont ils estiment les engagements trop faibles sur les enjeux écologiques et climatiques. Discussion et partages de points de vue sur ce dernier épisode qui s’inscrit dans une déjà longue histoire d’interpellations générationnelles (mais qui jusqu’à maintenant interpellaient plutôt la sphère politique), et qui génère un clivage sur la meilleure position à prendre, à l’extérieur ou à l’intérieur, pour participer à la transition. Et si les deux étaient utiles ? Les jeunes diplômés connaissent-ils les politiques RSE des grandes entreprises ? Y a-t-il un risque de perte de talents ? Comment les grandes écoles réagissent-elles ? …

Arthur Gosset, Auteur et Réalisateur du film « RUPTURES« , accompagné d’un des « personnages » du film.

>> Pourquoi et comment les nouvelles générations de diplômés veulent-elles changer le monde ?


Laurent Champaney, Président de la Conférence des grandes écoles (CGE), Directeur Général des Arts et Métiers.

>> Les grandes écoles face aux nouvelles attentes des diplômés et aux nouveaux défis de la transition.


Pierre Verzat, Président de Syntec-Ingénierie (en attente)

>> Les entreprises ont déjà bifurqué.


Programme en cours. Autres intervenants à suivre, représentants de grandes entreprises ou DRH.


15h30 – 16h30 [ BIODIV, BIOMIM & CLIMAT, POURQUOI EST-CE LIÉ ET POURQUOI S’INSPIRER DU VIVANT ?

Longtemps les enjeux Biodiv et Climat ont couru chacun dans leur couloir, avec leur dossard, leur coach, supporters et leur drapeau … et si c’était plutôt une course en équipe ? Si au lieu de compter le temps d’antenne du climat « contre » la biodiv, du GIEC « contre » l’IPBES ou l’UICN, on liait les sujets ? Et si on les considérait mutuellement ? si par exemple on pensait la biodiversité comme une solution au problème climat et non pas comme un « autre » problème … pourquoi et comment s’inspirer du vivant au service du vivant lui-même et des enjeux des hommes ? Que peut apporter le biomimétisme ? quelles contributions attendre de son écosystème ? Présentation des scénarios, explications, et appel à projets.

Audrey Coreau, Directrice Acteurs et Citoyens. Office français de la biodiversité (OFB).

>> Pourquoi est-il essentiel de lutter contre l’érosion de la biodiversité, y compris pour ralentir le réchauffement climatique et ses conséquences ? Comment les acteurs socio-économiques peuvent-ils agir ?


Iman Bahmani-Piaseczny, Coordinatrice du pôle transversal Recherche, Innovation, Investissement d’avenir. Ademe.

>> Transition(s) 2050 : présentation des 4 scénarios pour atteindre la neutralité carbone.


Kalina Raskin, Ph.D. Directrice générale du Ceebios.

>> La gestion du carbone dans et par le vivant. Pourquoi est-ce un modèle inspirant au service des enjeux des hommes ?


Emmanuel Druon, Directeur de Pocheco.

>> Lorsque la biodiversité s’invite au coeur du modèle d’économie circulaire d’une entreprise … témoignage et retour d’expérience par un acteur pionnier et passionné.



16h30 – 17h30 [ SOMMES-NOUS NULS EN SCIENCES ?

Comment s’inspirer d’un vivant qu’on n’étudie plus ? Comment repenser notre communauté de destins avec des voyageurs inconnus ? Comment s’inquiéter de l’extinction massive et mortifère de la biodiversité sans se donner les moyens de mieux la connaître pour mieux la sauver ? L’enseignement des sciences du vivant suit la même courbe que le vivant lui-même : en chute libre ! Il n’y a pas que les députés et les « patrons » qui sont nuls en climat ou en biodiv, c’est la communauté tout entière qui doit retourner sur les bancs de l’école, et surtout du réémerveillement et du réenchantement de l’enseignement de ces matières vitales et pourtant délaissées.

Marc-André Selosse , Professeur à l’Université Montpellier II et au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) – équipe « diversité, évolution végétale et fongique » de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (ISYEB) ; Chevalier du mérite agricole. Président de la Fédération Biogée.

>> Ce que la Fédération « Biogée » propose pour « des sciences pour la Société »


Philippe Berta, Généticien, professeur des universités, Député de le 6ème circonscription du Gard.

>> Pouvons-nous légiférer sur l’enseignement des connaissances ?


Katia Andreetti, Anthropologue. Doctorante en science politique Panthéon-Assas Paris II – Cersa
Collaboratrice parlementaire.

>> Que dit de nous notre rapport aux sciences et à la connaissance ?


Stéphane Sauvagère, Chargé d’enseignements en Biologie Unimes Université / Ingénieur en Biotechnologies – Biologie. Responsable R&D / Resp des Formations Professionnelles en Biologie Moléculaire et Microbiologie (Ecole de l’ADN de Nîmes).

>> Et les étudiants, que veulent-ils ?


17h30 – 18h [ CLOTURE

Nous n’allons pas finir Biomim’expo comme se clôture généralement un tel événement.

Nous vous proposons de changer, d’innover, et vous réservons un format … plus … vivant, chorale, ouvert, participatif … tenez-vous prêts !

Photo finale de groupe sur la grande scène.