ALPHANOV


ALPHANOV est le Centre de Ressources Technologiques de la Nouvelle-Aquitaine spécialisé en optique et photonique.

Nous développons depuis plusieurs années des procédés de fonctionnalisation de surface basés sur la fabrication de nanostructures structures bio-inspirées par usinage et texturation laser.
Nous sommes capables de modifier des surfaces de matériaux variés (métaux, plastiques, verres, cristaux) pour modifier leurs propriétés  de réflectivité optique (du noir à un effet holographique), de bio-contamination, de mouillabilité ou encore pour améliorer leurs performances tribologiques.

Accompagnement technologique :

Du montage de projets collaboratifs au soutien technologique pour la création d’entreprises, ALPhANOV vous accompagne dans vos projets industriels.

Grâce à des relations étroites avec les laboratoires de recherche (LOMA, CELIA, LP2N, IMS, Trèfle, XLIM …) et les entreprises photoniques locales, ALPhANOV intervient tout au long du processus d’innovation :

  • Montage de projets collaboratifs : recherche de partenaires académiques ou industriels, organisation de consortium, ingénierie financière.
  • Industrialisation : ALPhANOV met à disposition de ses partenaires ses compétences en ingénierie afin de les aider dans les phases de conception et de réalisation de produits industriels.
  • Création d’entreprises : ALPhANOV offre aux porteurs de projet de création d’entreprise un environnement professionnel et technologique favorisant le partage d’idées et de solutions et  permettant de valider des concepts et de mettre au point des prototypes.

ALPhANOV intervient en parfaite synergie avec les autres acteurs de soutien au développement industriel, tant régionaux que nationaux :

  • le pôle de compétitivité ALPHA – Route des Lasers & des Hyperfréquences ;
  • les technopoles aquitaines qui assurent l’accompagnement stratégique à la création d’entreprises, en particulier Bordeaux Unitec ;
  • la SEML Route des Lasers capable de répondre aux besoins en immobilier spécifiques à la filière ;
  • Aquitaine Science Transfert chargée du transfert technologique entre les laboratoires et les industriels ;
  • le ministère de la recherche ;
  • Bpifrance;
  • le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine et l’ensemble des collectivités territoriales qui interviennent dans le financement des projets industriels.

Site web


Contact :

MIBELLE BIOCHEMISTRY

Mibelle Biochemistry conçoit et développe, pour l’industrie cosmétique, des actifs uniques de grande qualité à partir de substances naturelles et selon une haute expertise scientifique.

Cette unité opérationnelle indépendante au sein de Mibelle Group a été fondée en 1995 par le Dr Fred Zülli à Buchs en Suisse.

En peu de temps, Mibelle Biochemistry s’est construit une excellente réputation à travers le monde en tant que créateur de concepts d’ingrédients actifs innovants et véritable expert dans les domaines de la biotechnologie et de la biochimie. Sa large gamme d’actifs est disponible dans plus de 50 pays dans le monde.

Notre slogan « Inspired by nature –  Realized by science » reflète notre philosophie.

Nos experts transforment des composés naturels issus de plantes en ingrédients cosmétiques bioactifs. Notre équipe R&D utilise des technologies d’encapsulation qui garantissent une biodisponibilité optimale et assurent ainsi l’efficacité maximale des ingrédients actifs.

L’engagement en terme de développement durable est au cœur de notre métier et n’a de cesse de se développer.

En 2008, Mibelle Biochemistry a développé une technologie novatrice de culture cellulaire végétale (PhytoCellTec™) qui permet la culture à grande échelle de cellules souches de plantes rares et protégées, comme Malus Domestica.

Les caractéristiques de la technologie PhytoCellTec™ sont:

  • Protection de la biodiversité et préservation des plantes rares et protégées: seule une quantité infime de la plante (par exemple un fruit ou une feuille) est nécessaire pour établir un lignée de cellules souches végétales.
  • Respect des terrains cultivés: le terrain agricole reste disponible pour la culture à des fins alimentaires car la production de biomasse ne requiert pas l’utilisation de terrains.
  • Consommation d’eau significativement réduite par rapport à la culture conventionnelle de plantes.
  • 100% pur et naturel: aucune utilisation de fertilisants, pesticides ou autres produits chimiques.
  • Totalement dépourvu d’ingénierie génétique / sans OGM

Depuis la création de notre société, notre engagement pour une approche technologique durable, une chimie verte et l’accent mis sur l’écosystème tout au long du cycle de vie de nos produits nous ont permis de concevoir des actifs respectueux de l’environnement, à la fois pour aujourd’hui et pour l’avenir. »

Suite sur le site Web


Contact :

Vincent BRIFFAUT
Directeur des Ventes France

Mibelle Group Biochemistry | Mibelle AG | 17-21 Rue St Fiacre | 75002 Paris | France

Tél +33 1 73 06 23 43

PIERRE-HENRI GOUYON

Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), à l’AgroParisTech et à l’ENS. Équipe « Système génétiques, adaptation & domestication », Laboratoire : « Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité » – MNHN-CNRS, UMR 7205, Département de « Systématique & Évolution »

Page biographie


Généticien et spécialiste de l’évolution, Pierre-Henri Gouyon est né le 25 décembre 1953. Admis à l’Agro (Institut National Agronomique Paris-Grignon, aujourd’hui AgroParisTech) en 1972 il devient ingénieur agronome en 1975, obtient un doctorat de troisième cycle en écologie à l’Université de Montpellier en 1976 puis passe une thèse de Docteur Ingénieur en génétique à l’Agro en 1978, une thèse de Doctorat d’état ès Sciences à l’Université de Montpellier en 1982 et un DEA en Philosophie à l’Université des Lettres de Montpellier en 1984.

Recruté comme enseignant à l’Agro en 1976, il a été professeur à l’Université de Paris-Sud (Orsay) de1988 à 2005 et à l’École Polytechnique de 1994 à 2008 (vice président du département de biologie 2001-2006).

Il a assuré diverses responsabilités au sein du conseil de département des sciences de la vie du CNRS (directeur scientifique adjoint en 2000-2001). Il a fait partie du comité opérationnel d’éthique dans les sciences de la vie du CNRS, du Conseil National des Universités, du Comité National de la Recherche Scientifique, du comité « Écosystèmes et développement durable » de l’ANR, du Conseil Scientifique des Conférences Jacques Monod du CNRS et du comité d’éthique de l’INSERM.

Il a été « Managing editor » du « Journal of Evolutionary Biology » (1992-1996), journal de la Société Européenne de Biologie Évolutive, co-responsable du Master « Développement Agricole Durable« , directeur du laboratoire UPS-CNRS-ENGREF d’ »Écologie, Systématique et Évolution » (1997-2005) et responsable de l’équipe de botanique au sein de l’UMR CNRS-MNHN OSEB (2006-2011).

Il est actuellement professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (depuis 2005), à l’AgroParisTech (depuis 1988), à Sciences Po (depuis 2009) et à l’ENS (depuis 2012) et réalise ses recherches au sein de l’équipe de botanique dans l’UMR MNHN-CNRS OSEB (7205). Il a été élu en 2008 à l’Academia Europaea (Londres).

Il donne de nombreuses conférences sur les questions ayant trait à l’évolution, à la génétique, à l’écologie, à la biodiversité et à la bioéthique. Il est largement impliqué dans les débats concernant les relations science-société en général. Plus particulièrement, il se préoccupe d’une part des conséquences sociales de la théorie néodarwinienne de l’évolution sur notre perception du vivant et d’autre part de la culture de plantes transgéniques (Grenelle en 2007, Conférence de citoyens en 1998, Conseil économique et social en 2002, débats avec des parlementaires -français et européens- et des experts, Commissariat général au plan, Conseil d’analyse économique, Conférences dans divers lieux en France et ailleurs –Italie, Ukraine, Roumanie, Tunisie, Danemark, Canada, USA, Japon, Équateur, Bolivie…-, interviews…). Il appartient ou a appartenu à divers comités nationaux en lien avec les questions de Science dans la Société (CNL, Biovigilance, Commission du Génie Biomoléculaire, Développement durable, Grenelle de l’EnvironnementHaute autorité sur les OGMConseil Scientifique du CRIIGEN, Vice président de Vivagora…) et a été le rapporteur du groupe 1 (Recherche & Société) aux assises nationales de la recherche de 2004. Il préside le Conseil Scientifique du Think-Tank de la Fondation Nicolas Hulot

Il est chevalier de la Légion d’Honneur et des Palmes Académiques.
Il a reçu de la Société Américaine d’ Ecologie en 2013 le « William Skinner Cooper Award« , en commun avec des collègues montpelliérains pour un article paru dans les PNAS et le « Grand Prix » de la Société Française d’Ecologie en 2016 pour l’ensemble de son oeuvre de recherche et pour son implication dans les questions de relation entre science et société. Il a reçu le prix « Lire dans le noir » de Radio France pour son CD sur l’Évolution.

LinkedIn

 

GABRIELLE HALPERN

Diplômée de l’École normale supérieure et chercheur-associée, elle est docteur en philosophie. Après un passage à l’Université Paris-Dauphine et à la Faculté catholique pour s’initier respectivement à la stratégie des organisations et au droit canon, elle a vécu pendant un an à Jérusalem pour y étudier le Talmud.

A son retour, et parallèlement à sa thèse en philosophie, elle a travaillé successivement au sein des cabinets du Ministre de l’Économie et des Finances, du Secrétaire d’État à la Recherche et à l’Enseignement Supérieur et du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en tant que « Conseillère Prospective et Discours », durant près de 4 ans.

Directrice du développement, puis Directrice Générale adjointe d’un incubateur de start-ups, elle est actuellement directrice associée d’un Groupe international, qui conseille des entreprises et des institutions publiques.

Ses travaux de recherche portent entre autres sur la question de l’Hybride.


Contribution à Biomim’expo 2020 : (plénière de clôture à 17h30)

« Tous centaures ! Eloge de l’hybridation

Ou comment pouvons-nous penser la nature ?  »

Nous avons construit nos vies autour de notre angoisse de l’imprévisible, du contradictoire, de l’hybride, qui s’incarnent dans la figure effrayante du Centaure. Toute l’histoire de l’humanité est celle du refoulement, du rejet, de la tentative d’élimination de l’inconnu, de l’incertain, de tout ce qui ne peut entrer dans nos cases a priori. Cela signifie qu’une part importante de la réalité, – de la nature -, n’entre pas dans nos cases et que nous passons donc à côté de celle-ci, sans nous en rendre compte. Ce qui est en crise, avant tout, c’est donc notre rapport avec la réalité, puisque nous avons perdu contact avec elle, et avec la nature par la même occasion.

Pour nous réconcilier avec elle, il nous faudrait entièrement revoir la manière dont nous l’abordons et en finir avec une rationalité rigide qui nous a fait passer de l’humanisme à l’anthropocentrisme, puis au transhumanisme. En adoptant une pensée hybride correspondant au caractère hybride de la réalité, – de la nature -, nous nous rendrons compte progressivement combien nous avons tout à gagner à devenir des centaures …


Dédicace à Biomim’expo 2020 :

Gabrielle Halpern, Tous centaures ! Eloge de l’hybridation, © Editions Le Pommier, Paris, 2020

Séance de dédicaces entre 16h45 et 17h15 (niveau S3)

Communiqué de presse


Vidéo :

A la conquête de l’hybride : la victoire des centaures ?


Articles publiés :

CONFINEWS / Rubrique Gabrielle Halpern / série d’articles

L’Opinion / 03 MARS 2020 / L’hybridation: le nouveau défi des entreprises !

Réforme / 23 AVRIL 2020 / Covid-19 ou le retour de l’imprévisible

Fondation Jean Jaurès / 09 JANVIER 2019 / Cubisme et réseaux sociaux : le monde à l’heure de plusieurs vérités


Twitter

 

THIERRY DUTOIT

Directeur de recherches au CNRS au sein de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et Ecologie (IMBE) dont il assure la direction adjointe, les recherches de Thierry Dutoit se concentrent sur les processus de coexistence et les règles d’assemblage dans les communautés végétales herbacées méditerranéennes.

Thierry Dutoit s’intéresse plus particulièrement aux impacts des perturbations anthropiques sur le très long terme via des approches couplant paléoécologie et écologie historique. Les résultats de ses travaux sont notamment appliqués à la restauration écologique ou à la réhabilitation des écosystèmes notamment via la bio-inspiration qui impliquent le pilotage de certaines espèces clés dites « ingénieures des écosystèmes » des bactéries aux grands herbivores.


Site(s) web :

Bio détaillée

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)


Contribution à la Biomim’week 2020 :

Restaurer la nature : un travail de fourmis !

En août 2009, une rupture d’oléoduc survenue dans la plaine de Crau dans le département des Bouches-du-Rhône a généré une pollution aux hydrocarbures en plein cœur d’une Réserve naturelle nationale. Nous y avons expérimenté pour la première fois au monde la transplantation de reines fondatrices de fourmis moissonneuses pour accélérer la restauration des sols et de la végétation sur les terres remises en place après la dépollution. Huit ans après, nos résultats montrent que cette opération a réellement permis d’augmenter la fertilité des sols et d’accélérer le retour de la végétation de type steppique, unique au monde, qui préexistait là où des nids de fourmis sont présents, permettant ainsi de valider ce processus bio-inspiré à une échelle opérationnelle de génie écologique.


Ressources et liens utiles :

Videos :

  • Reportage dans la série Nature=Futur / « des fourmis agronomes » / Décembre 2019 /

Radio :

Télévision :

Colloques :


LinkedIn


 

ELWAVE, détection sensorielle électrique

ELECTROMAGNETIC DETECTION AND NAVIGATION

ELWAVE DESIGNS, MANUFACTURES AND SELLS ELECTROMAGNETIC DETECTION, NAVIGATION AND CHARACTERISATION SYSTEMS BASED ON INNOVATIVE “ELECTRIC SENSE” TECHNOLOGY.
Simple to use, robust and adaptable for all types of vehicles and robots, ELWAVE solutions provide real-time 360° perception capability in complex underwater and industrial environments.
ELWAVE provides solutions adapted for different environments and operational constraints (congestion, depth at which used, etc.).

Bio-inspired ?

ELWAVE develops solutions based on electrical sensory perception, known as “electric sense”, developed since 2007 by the biorobotics research group in Mines-Telecom Atlantique Institute.

ELWAVE technology takes its inspiration from the sensory mode used by tropical freshwater fish (African mormyrids and South American gymnotiforms), which have developed electrical sensory perception in order to move around, capture their prey and communicate with each other in an environment where vision and sonar (acoustic communication – echolocation) are ineffective.

Electrical sensory perception is based on sensing disturbances produced by the environment in an electric field generated by fish: these fish emit a 360° electric field around themselves which is disturbed by obstacles in their habitat, by other fish and by predators. The electro-receptor cells in their skin detect, measure and record these disturbances to create a three-dimensional image of their surroundings at any given moment.


Releases :

INSTITUT CARNOT – MINES / Avec sa technologie du « sens électrique », ELWAVE équipe les robots d’un 6e sens


Site web


Contact :

  • ELWAVE
    Espaces Entreprises IMT Atlantique
    2 rue Alfred Kastler, CS40617
    44300 NANTES Cedex 3
  • contact@elwave.fr
  • tel-icon+33 (0)2 51 85 87 71

AMSILK, the spider silk

AMSilk produces and distributes increasing volumes of high-quality silk biopolymers for use in textile products, medical devices and cosmetics.
One of the most amazing and revolutionary bio-inspired innovation. Now available with a wide range of applications : footwear, apparel, technical textiles, fashion, automotive, aviation …
For subscribers

Anti-vieillissement, le Killi effect

Plusieurs espèces ou organismes sont étonnants et incroyables dans leurs capacités à se régénérer, à stopper/ralentir leur développement. Ils sont autant de sources d’inspiration pour lutter contre la dégénérescence de cellules, contre le vieillissement, ou encore contre la perte de masse musculaire.

Le « KILLI EFFECT »

Derniers travaux de recherche, revue de presse et perspectives.

Réservé aux abonnés.

 


 

ALGOSOURCE

Le groupe AlgoSource, expert mondial reconnu dans les microalgues, propose une gamme complète de services allant de l’ingénierie de la production à la valorisation industrielle des microalgues. Son savoir-faire unique couvre l’ensemble des procédés de la production et de la transformation de microalgues et permet une vision intégrée auprès de ses clients industriels.

AlgoSource développe ainsi 4 grands axes pour ses clients industriels et pour les consommateurs :

  • Production de microalgues en systèmes contrôlés (photobioréacteurs)
  • Ingénierie de bioraffinage (extraction de molécules à façon)
  • Elaboration et vente de produits naturels “made in France” (voir notre boutique Alpha Biotech)
  • Conception de systèmes intégrés (design de photobioréacteurs de 1 litre à plusieurs m3)

L’intervention d’Olivier Lépine à Biomim’expo 2018 :

Other videos :


Releases :

L’Echos de la presqu’île / 25 FEV 2019 / Saint-Nazaire : Avec ses micro-algues, Algo Source voit plus grand

Les Echos / 29 JANV 2019 / AlgoSource parie sur la spiruline

OUEST FRANCE / 24 JAN 2019 / Agriculture. La start-up éleveuse d’algues voit la vie en vert à Saint-Nazaire

OUEST FRANCE / 17 AVR 2018 / À Saint-Nazaire, les micro-algues pourraient rendre le port plus écolo

other news


Site web


Contact :