GABRIELLE HALPERN – SPEAKER 2020

Diplômée de l’École normale supérieure et chercheur-associée, elle est docteur en philosophie. Après un passage à l’Université Paris-Dauphine et à la Faculté catholique pour s’initier respectivement à la macro-économie et au droit canon, elle a vécu pendant un an à Jérusalem pour étudier le Talmud, au sein de la Conservative Yeshivah.

A son retour, et parallèlement à sa thèse en philosophie, elle a travaillé successivement au sein des cabinets du Ministre de l’Économie et des Finances, du Secrétaire d’État à la Recherche et à l’Enseignement Supérieur et du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en tant que « Conseillère Prospective et Discours », durant 4 ans.

Directrice du développement, puis Directrice Générale adjointe d’un incubateur de start-ups, elle est actuellement directrice associée d’un Groupe international, qui conseille des entreprises et des institutions publiques.

Ses travaux de recherche portent entre autres sur la question de l’Hybride.


Contribution à Biomim’expo 2020 :

« Tous centaures ! Eloge de l’hybridation, ou comment pouvons-nous penser la nature ? »

Nous avons construit nos vies autour de notre angoisse de l’imprévisible, du contradictoire, de l’hybride, qui s’incarnent dans la figure effrayante du Centaure. Toute l’histoire de l’humanité est celle du refoulement, du rejet, de la tentative d’élimination de l’inconnu, de l’incertain, de tout ce qui ne peut entrer dans nos cases a priori. Cela signifie qu’une part importante de la réalité, – de la nature -, n’entre pas dans nos cases et que nous passons donc à côté de celle-ci, sans nous en rendre compte. Ce qui est en crise, avant tout, c’est donc notre rapport avec la réalité, puisque nous avons perdu contact avec elle, et avec la nature par la même occasion.

Pour nous réconcilier avec elle, il nous faudrait entièrement revoir la manière dont nous l’abordons et en finir avec une rationalité rigide qui nous a fait passer de l’humanisme à l’anthropocentrisme, puis au transhumanisme. En adoptant une pensée hybride correspondant au caractère hybride de la réalité, – de la nature -, nous nous rendrons compte progressivement combien nous avons tout à gagner à devenir des centaures …


Dernier livre paru :

Gabrielle Halpern, Tous centaures ! Eloge de l’hybridation, © Editions Le Pommier, Paris, 2020

Communiqué de presse


Vidéo :

A la conquête de l’hybride : la victoire des centaures ?


Sélection d’articles :

CONFINEWS / Rubrique Gabrielle Halpern / série d’articles

L’Opinion / 03 MARS 2020 / L’hybridation: le nouveau défi des entreprises !

Réforme / 23 AVRIL 2020 / Covid-19 ou le retour de l’imprévisible

Fondation Jean Jaurès / 09 JANVIER 2019 / Cubisme et réseaux sociaux : le monde à l’heure de plusieurs vérités


Twitter

 

THIERRY DUTOIT – SPEAKER 2020

Directeur de recherches au CNRS au sein de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et Ecologie (IMBE) dont il assure la direction adjointe, les recherches de Thierry Dutoit se concentrent sur les processus de coexistence et les règles d’assemblage dans les communautés végétales herbacées méditerranéennes.

Thierry Dutoit s’intéresse plus particulièrement aux impacts des perturbations anthropiques sur le très long terme via des approches couplant paléoécologie et écologie historique. Les résultats de ses travaux sont notamment appliqués à la restauration écologique ou à la réhabilitation des écosystèmes notamment via la bio-inspiration qui impliquent le pilotage de certaines espèces clés dites « ingénieures des écosystèmes » des bactéries aux grands herbivores.


Site(s) web :

Bio détaillée

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)


Contribution à Biomim’expo 2020 :

Restaurer la nature : un travail de fourmis !

En août 2009, une rupture d’oléoduc survenue dans la plaine de Crau dans le département des Bouches-du-Rhône a généré une pollution aux hydrocarbures en plein cœur d’une Réserve naturelle nationale. Nous y avons expérimenté pour la première fois au monde la transplantation de reines fondatrices de fourmis moissonneuses pour accélérer la restauration des sols et de la végétation sur les terres remises en place après la dépollution. Huit ans après, nos résultats montrent que cette opération a réellement permis d’augmenter la fertilité des sols et d’accélérer le retour de la végétation de type steppique, unique au monde, qui préexistait là où des nids de fourmis sont présents, permettant ainsi de valider ce processus bio-inspiré à une échelle opérationnelle de génie écologique.


Ressources et liens utiles :

Video :

  • Reportage dans la série Nature=Futur / « des fourmis agronomes » / Décembre 2019 /

Radio :

Télévision :

Colloques :


LinkedIn


 

AMSILK, the spider silk

AMSilk produces and distributes increasing volumes of high-quality silk biopolymers for use in textile products, medical devices and cosmetics.
One of the most amazing and revolutionary bio-inspired innovation. Now available with a wide range of applications : footwear, apparel, technical textiles, fashion, automotive, aviation …
For subscribers

Anti-vieillissement, le Killi effect

Plusieurs espèces ou organismes sont étonnants et incroyables dans leurs capacités à se régénérer, à stopper/ralentir leur développement. Ils sont autant de sources d’inspiration pour lutter contre la dégénérescence de cellules, contre le vieillissement, ou encore contre la perte de masse musculaire.

Le « KILLI EFFECT »

Derniers travaux de recherche, revue de presse et perspectives.

Réservé aux abonnés.

 


 

ALGOSOURCE

Le groupe AlgoSource, expert mondial reconnu dans les microalgues, propose une gamme complète de services allant de l’ingénierie de la production à la valorisation industrielle des microalgues. Son savoir-faire unique couvre l’ensemble des procédés de la production et de la transformation de microalgues et permet une vision intégrée auprès de ses clients industriels.

AlgoSource développe ainsi 4 grands axes pour ses clients industriels et pour les consommateurs :

  • Production de microalgues en systèmes contrôlés (photobioréacteurs)
  • Ingénierie de bioraffinage (extraction de molécules à façon)
  • Elaboration et vente de produits naturels “made in France” (voir notre boutique Alpha Biotech)
  • Conception de systèmes intégrés (design de photobioréacteurs de 1 litre à plusieurs m3)

L’intervention d’Olivier Lépine à Biomim’expo 2018 :

Other videos :


Releases :

L’Echos de la presqu’île / 25 FEV 2019 / Saint-Nazaire : Avec ses micro-algues, Algo Source voit plus grand

Les Echos / 29 JANV 2019 / AlgoSource parie sur la spiruline

OUEST FRANCE / 24 JAN 2019 / Agriculture. La start-up éleveuse d’algues voit la vie en vert à Saint-Nazaire

OUEST FRANCE / 17 AVR 2018 / À Saint-Nazaire, les micro-algues pourraient rendre le port plus écolo

other news


Site web


Contact :

QUEENSLAND UNIVERSITY

La crevette aux yeux de scanner …

Parmi les nombreux travaux de recherche menés à l’Université de Queensland en Australie, ceux du professeur Justin Marshall nous intéressent particulièrement. Ils concernent les facultés de cette « fameuse » crevette-mante ou « squille multicolore » (Odontodactylus scyllarus). Un animal à la force herculéenne, que l’on retrouve dans l’Océan Indien et dans la partie occidentale de l’Océan Pacifique.

Étudiée pour la confection de matériaux ultra-résistants, cette crevette-mante fait également l’objet de l’intérêt des chercheurs pour ses yeux étonnants. Ces derniers sont en effet composés d’ommatidies, elles-mêmes constituées de cellules photoréceptrices possédant de fins prolongements cellulaires, des microvillosités, qui peuvent filtrer la lumière polarisée. Cette lumière est une lumière qui vibre dans une seule direction. La filtrer permet de mieux détecter les contrastes (pensez aux filtres sur les appareils photos ou les lunettes de soleil), mais également… les cancers ! Ces derniers réfléchissent en effet la lumière polarisée différemment par rapport aux tissus sains.

Cette propriété a inspiré Justin Marshall et ses collègues de l’Université du Queensland en Australie pour la fabrication d’une caméra détectant les tumeurs, chose que notre système visuel est normalement incapable de faire. Ici, la caméra convertit des images invisibles pour nous en couleurs que nous pouvons percevoir.


Videos :

La planche Biomim’review :


Site web


Releases :

QUEENSLAND UNIVERSITY / 5 DEC 2014 / Nature’s elegant and efficient vision systems can detect cancer

LA MAISON DE LA VISION / 9 MAR 2015 / LES YEUX DE LA SQUILLE INSPIRENT LA RECHERCHE CONTRE LE CANCER !

GENT SIDE / 23 MAI 2019 / La crevette-mante, un crustacé à la perception visuelle complètement unique

HUFFPOST / 29 SEP 2014 / Dépistage du cancer d’un coup d’œil? Des scientifiques reproduisent les yeux de la crevette-mante, qui en est capable

Mais aussi :

SCIENCES ET AVENIR / 03 JUIL 2014 / Voir la vie en UV, comme la crevette-mante

FUTURA TECH / 31 OCT 2009 / La squille, un crustacé marin, aidera-t-elle à mieux lire les DVD ?


Contact :

Professor Justin Marshall

Professorial Research Fellow

Queensland Brain Institute

 justin.marshall@uq.edu.au
 +61 7 336 51397

BATHY BOT

Le colonisateur artificiel en milieu profond.
Une nurserie sous-marine qui sera immergée au fond de la méditerranée par le Nautile de l’Ifremer au printemps 2020.
Un projet collectif, porté par :
  • Christian Tamburini, M I O, HDR CNRS porteur du projet scientifique
  • Jacques Rougerie, Fondation Jacques Rougerie
  • Olivier Bocquet, Tangram Architectes et Tangram Lab
  • TREEX et la Fondation Jacques Rougerie ont réalisé la conception du colonisateur
  • Guillaume Terrasse, VICAT
  • et Amaury Thomas, SOLIQUID, pour l’impression 3D

Présentation à Biomim’expo 2019  :


 

CERAMIC LABORATORY SAINT GOBAIN/CNRS

The Ceramic Synthesis and Functionalization Laboratory is a joint CNRS / Saint-Gobain research unit, doing fundamental research on functional ceramic materials, in particular ceramic materials having charge transfer properties. More specifically, we study how the combination of functional properties can lead to innovative materials.
We focus on three scientific topics:
  • Control the hierarchic porosity in the materials
  • Control the microstructure of ceramic materials at the grain scale in order to optimise their functional properties (including ionic conductivity)
  • Understand the interaction of the surface of ion-conducting materials with gaseous reactive species

La planche Biomim’review


Intervention de Sylvain Deville à Biomim’expo 2016 : (à 28:00)


Publications : ici


Site web


Contact : ici