CEARITIS

Cearitis propose des systèmes de Biocontrôle innovants pour protéger les cultures contre leurs ravageurs. Nous nous intéressons principalement aux Diptères (mouches) qui menacent annuellement les cultures fruitières et maraîchères.

Notre première mission : lutter contre la mouche de l’oliveBactrocera Oleae, principal ravageur oléicole.

Cearitis protège vos cultures

L’entreprise Cearitis propose une technologie innovante pour lutter contre des bioagresseurs du milieu agricole sans utilisation de pesticides. La stratégie de lutte repose sur deux principes : l’écologie chimique du bioagresseur et un système appelé « push-pull ».

L’écologie chimique est une science spécialisée dans l’étude des interactions entre les organismes et leur environnement physico-chimique. Ces interactions attractives ou répulsives, régissent entre autres le comportement ovipositeurs et insectes femelles. Cearitis intègre les médiateurs chimiques naturels dans un système répulsif (push) couplé à un piège fixe attractif (pull) pour lutter efficacement contre des insectes ravageurs de grandes cultures arboricoles et horticoles.

Notre premier objectif est de lutter contre la mouche de l’olive, Bactrocera Oleae, principal bioagresseur de l’olivier.

Intervention de Marion Canale à la Biomim’expo digital week 2020

Le projet

Cearitis se propose de lutter contre les bioagresseurs de manière éco-responsable et sans utilisation de produits chimiques.

Le projet concrétise cette volonté et applique la technologie innovante de Cearitis pour lutter contre la mouche de l’olive, Bactrocera Oleae. La mouche de l’olive est le plus important des ravageurs de l’olivier. Sa localisation géographique ne se limite pas à notre territoire national mais s’étend sur tous les continents du globe. En pondant ses œufs dans les olives, Bactrocera Oleae altère les propriétés organoleptiques du fruit des oliviers et engendre entre 5 et 30% de perte de récolte chaque année.


Site web


Contact:

Marion CANALE

Principal Chief Executive Officer

marion.canale@cearitis.com

Une réflexion sur “CEARITIS

  1. Pingback: MARION CANALE | Biomim'expo

Laisser un commentaire