CEARITIS (ex ATHENOLIVE)

Biocontrôle et innovation pour la protection de vos cultures.

Cearitis protège vos cultures

L’entreprise Cearitis propose une technologie innovante pour lutter contre des bioagresseurs du milieu agricole sans utilisation de pesticides. La stratégie de lutte repose sur deux principes : l’écologie chimique du bioagresseur et un système appelé « push-pull ».

L’écologie chimique est une science spécialisée dans l’étude des interactions entre les organismes et leur environnement physico-chimique. Ces interactions attractives ou répulsives, régissent entre autres le comportement ovipositeurs et insectes femelles. Cearitis intègre les médiateurs chimiques naturels dans un système répulsif (push) couplé à un piège fixe attractif (pull) pour lutter efficacement contre des insectes ravageurs de grandes cultures arboricoles et horticoles.

Notre premier objectif est de lutter contre la mouche de l’olive, Bactrocera Oleae, principal bioagresseur de l’olivier.

Le projet

Cearitis se propose de lutter contre les bioagresseurs de manière éco-responsable et sans utilisation de produits chimiques.

Le projet concrétise cette volonté et applique la technologie innovante de Cearitis pour lutter contre la mouche de l’olive, Bactrocera Oleae. La mouche de l’olive est le plus important des ravageurs de l’olivier. Sa localisation géographique ne se limite pas à notre territoire national mais s’étend sur tous les continents du globe. En pondant ses œufs dans les olives, Bactrocera Oleae altère les propriétés organoleptiques du fruit des oliviers et engendre entre 5 et 30% de perte de récolte chaque année.


Cearitis est né du projet « Athenolive », lauréat du concours Biomim’Challenge 2017 organisé dans le cadre de la Biomim’expo. Le projet était alors porté par une équipe de sept étudiants de l’école d’ingénieur Sup’Biotech.

Ce que nous écrivions :

Depuis le Biominnovate Challenge de 2017 réalisé par Biomim’expo, le projet Athenolive a gagné en notoriété notamment en bénéficiant d’un reportage diffusé sur France 2 dans l’émission du Télé Matin, le 24 Octobre 2017. Cette opportunité s’est présentée à la suite de la victoire du concours la France des Solutions organisé le 9 Octobre 2017 au Palais d’Iéna, à Paris. Le projet a également bénéficié d’articles de presse publiés dans la revue mensuelle de Villejuif et sur le site de FuturaScience dernièrement. De plus, la chef de projet Marion CANALE a été retenue pour réaliser un stage dans les locaux de l’EBCL de Montpellier afin d’identifier la molécule attractive de l’olivier caractéristique du second principe actif attractif du projet. L’identification d’une molécule répulsive se fera au cours d’une thèse probablement dès Septembre 2019. L’entreprise Athenolive verra donc le jour à la suite des travaux de thèse de Marion, courant 2022.

… Le projet avance finalement plus vite que prévu !


Site web


Contact:

Marion CANALE

Principal Chief Executive Officer

marion.canale@cearitis.com

Une réflexion sur “CEARITIS (ex ATHENOLIVE)

  1. Pingback: MARION CANALE | Biomim'expo

Laisser un commentaire